Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Week-end en Allemagne du sud

 

Bonsoir à toutes et à tous !

Que se passe-t-il lorsque cinq théières tessinoises sympathiques et bien dans leurs baskets partent à la découverte d’une grande ville d’Allemagne du sud et d’un célèbre parc d’attractions à quelques kilomètres de celle-ci ? Si l’on m’avait posé cette question il y a quelques jours, je n’aurais pas pu y répondre car je n’en avais aucune idée ; à présent, je sais.

Mais first things first (car sinon vous n’allez pas comprendre grand-chose à ce texte) : David – un jeune homme que j’ai connu lors de mon enfance et avec qui j’ai rétabli un contact il y a quelques années – m’a proposé de me joindre à lui et à quelques amis pour une expédition de deux jours en Allemagne ; au programme, une journée à Freiburg im Breisgau (dimanche) et une journée à Europapark (lundi). Et puisque ça fait des années qu’on doit se voir pour boire un verre, je me suis dit que ces deux jours auraient pu être un bon moyen de se revoir et faire un peu de catching-up et j’ai donc accepté son invitation. Du coup, je me suis retrouvé dimanche matin à 11 heures à la gare de Berne sans trop savoir avec qui (en plus de David) j’allais partir. Je n’irais pas jusqu’à dire que j’appréhendais ou que je craignais pour ma vie, mais il est vrai que je me posais tout de même quelques questions…

Finalement j’ai été plutôt soulagé et rassuré lorsque j’ai vu arriver Filippo, un ami tessinois que je connais depuis quelques années grâce à (ou à cause de) ma fonction de Président (très impliqué) de Happy Gays. J’étais ravi de connaître au moins un autre des participants. Les deux autres, Andrea et Andrea, nous ont rejoints quelques minutes plus tard. Nous étions donc enfin prêts à partir pour Freiburg, une ville que – je l’avoue sans honte – je ne connaissais point ; certes, j’en avais entendu parler, mais c’est tout.

Après quelques heures de route, nous sommes arrivés à destination et nous avons pris possession de nos quartiers à l’hôtel Mercure. Ensuite, nous avons mangé dans un restaurant près de la cathédrale (l’hôtel était à quelques pas seulement du vieux centre-ville) où nous sommes tombés sur un serveur d’origines italiennes… du coup, nous qui voulions faire l’effort de parler la langue de Goethe, nous avons été coupés dans notre élan… d’ailleurs, la chose n’a pas cessé de se reproduire au cours de la journée ; on n’est tombés que sur des serveurs et des vendeurs qui parlaient italien… la poisse.

Enfin, revenons à nos moutons : après un pit-stop stratégique « veste et parapluie » dans nos chambres, nous avons visité la ville de Freiburg qui s’est révélée très chouette. Elle présente plusieurs beaux bâtiments ; certains d’entre eux, dont la magnifique cathédrale, ont d’ailleurs miraculeusement survécu aux bombardements de la ville pendant la deuxième Guerre mondiale. Freiburg est donc indéniablement une très belle ville ; dommage que le froid et la pluie ne nous aient pas permis d’en profiter davantage ; votre serviteur était d’ailleurs très démuni face à ces conditions climatiques qu’il n’avait pas su prévoir. Et – par moments – il a eu très froid....

Au cours de l’après-midi, nous avons aussi retrouvé d’autres amis à David : Simone, sa copine Lilia et leur amie Isabella qui se sont joints à nous pour le reste de la journée et de la soirée. Ils auraient aussi dû nous accompagner à Europapark… hélas le destin a voulu que cela ne se produise pas...

C’est donc à cinq que nous avons passé notre journée de lundi à Europapark. La météo était décidément plus estivale que la veille et ce fut une véritable bénédiction, car nous avons pu profiter de toutes les attractions du parc, même celles qui mouillent : du coup, nous nous sommes beaucoup amusés sur le rafting et sur le bateau portugais. Mais la véritable attraction de la journée a sans doute été le Blue Fire qui – avec son parcours effrayant – a su titiller les chakras de ceux qui ont osé y faire un tour ; Filippo, Andrea et moi avons d’ailleurs refait près d’une heure de queue pour un deuxième frisson. Un autre moment exceptionnel, nous l’avons vécu dans l’attraction qui s’appelle Cassandra où nous avons été intrigués par une jeune Théière-en-devenir (qui en est certainement consciente) et par ses réactions lorsque des choses bizarres se produisaient sous nos sièges... BREF, plein de moments exceptionnels pendant cette journée à Europapark.

Donc, que se passe-t-il lorsque cinq théières tessinoises prennent d’assaut l’Allemagne du sud ? Eh bien, je pense pouvoir affirmer qu’il se passe quelque chose d’exceptionnel ! J’ai passé des très bons moments avec mes compatriotes et j’ai été ravi de faire la connaissance d’Andrea et Andrea, deux chics types.

Et nous nous sommes repromis de remettre ça en 2012. Pour l’instant je vous laisse à quelques photos que j’ai prises à Freiburg.


Blog 2918

La cathédrale de Freiburg. Remarquez la météo exceptionnelle…


Blog 2919

Freiburg im Breisgau.


Blog 2920

Monument consacré aux militaires décédés.


Blog 2921

On se croirait au Lavaux…


Blog 2922

Un quatuor de choc : Andrea, Filippo, Andrea et David.


Blog 2923

 Le vieux centre-ville.


Blog 2924

Oh zut, nous sommes arrivés trop tôt. Ratzi n’arrive qu’au mois d’août… Il faudra revenir…


Blog 2925

Autre image du centre-ville…


Blog 2926

Même à Freiburg elle règne !


Blog 2927

Ouais…


Blog 2928

La mairie de Freiburg im Brisgau.


Blog 2929

Filippo devant son nouveau modèle.


 

Bien à vous

Votre Stefano