Bastian Baker & Yodelice à la Bierhübeli (Berne)

 

La place to be musicale de samedi passé en Suisse était la Bierhübeli de Berne, une petite salle très chouette, près du centre-ville, pouvant accueillir environ six-cents personnes pour toute sorte de spectacle. C’est en effet à cet endroit que deux des artistes que j’ai découvert cette année (et qui feront certainement partie du best of de l’année 2011) se sont produits devant un public enthousiaste : Bastian Baker et Yodelice.

Du premier artiste, j’ai déjà parlé en long et en large par ici ; je pense que tout le monde a compris qu’il a été mon coup de cœur musical de ces derniers mois. Ce concert dans la Capitale fédérale a été pour moi une preuve ultérieure du talent de ce jeune artiste très attachant ; en outre, il m’a permis de mesurer sa popularité au-delà de la Sarine, la frontière naturelle entre la Suisse francophone et la Suisse germanophone. Je me répète un peu, mais Bastian a réussi l’exploit (sans doute considérable) de mettre d’accord les Romands et les Alémaniques (en lutte constante pour établir leur suprématie linguistique et culturelle dans toute l’Helvétie). Certains diront que c’est parce qu’il chante en anglais et donc il arrive plus facilement à outrepasser le Röstigrabe ; personnellement, j’aime bien penser que c’est aussi grâce à sa personnalité attachante ; on le constate sur scène : on voit qu’il est jeune, inexpérimenté, mais en même temps très à l’aise avec son public.

Après le concert, pendant lequel il a chanté deux inédits, il a profité du concert de Yodelice depuis les coulisses ; ensuite, il a pris un moment pour se rendre au stand où son fan-club vendait son merchandising pour saluer et s’entretenir avec son public. Je suis aussi allé le saluer et le féliciter pour ce nouveau concert et j’ai été surpris de constater qu’il se rappelait (très vaguement j’en suis sûr) de moi… Certaines mauvaises langues pourraient insinuer qu’il ne s’agit que d’une ruse (très Lady Gaga) pour monter à son public qu’il est proche de lui, mais je ne pense pas que ce soit le cas.

Je passe à présent au deuxième concert, celui de Yodelice, la tête d’affiche de cette soirée à la Bierhübeli de Berne. Comme je disais plus haut, Yodelice a été une autre découverte musicale très surprenante de l’année 2011, grâce notamment à Jean qui m’a fait écouter les deux albums de ce jeune artiste français très prometteur. Par ailleurs, c’est aussi grâce à Jean que je me suis retrouvé à Berne samedi soir ; en effet, j’avais repéré sur Internet le concert de Bastian comme support act de Yodelice à la Bierhübeli et lorsque j’en ai parlé à Jean, il m’a proposé d’y aller (et il m’a même offert le billet d’entrée).

Yodelice est un jeune homme qui vient de passer la trentaine et que la plupart des gens doit plutôt connaître sous le nom de Maxim Nucci, l’ex petit ami et producteur de la chanteuse Jenifer ou bien comme un produit des télé-crochets du début des années 2000 (Popstars, 2003) ; certes, le créateur de Yodelice est tout ceci, mais il est - avant tout - un auteur-compositeur très doué (il a composé la chanson-phare de la bande originale de « Les petits mouchoirs », le dernier long-métrage de Guillaume Canet) et a su donner de l’épaisseur et une cohérence musicale certaines à son personnage, des traits qui rappellent les univers de Mylène Farmer et Tim Burton. J’aime beaucoup l’album « Cardioid » qui contient des morceaux très efficaces tels Breathe in, More than Meets the Eye, My Blood is Burning, et je découvre maintenant l’album « Three of Life » avec son tube Sunday with a Flu et le morceau Free et la sublime The Other Side.

La musique de Yodelice m’intrigue et je me réjouissais de voir son concert afin d’avoir un aperçu de ce monde déjanté. Et je n’ai pas été déçu ! J’ai passé une heure et demie très agréables pendant laquelle Yodelice et son groupe ont enchainé une bonne partie des vingt-et-un titres des deux albums devant un public enthousiaste et conquis (encore une fois, l’artiste a su outrepasser la barrière de rösti et faire l’unanimité au sein de l’assistance). En plus le jeune homme m’a semblé fort sympathique (ce qui est un plus) et même physiquement intelligent sous son costume de ce scène (ce qui est aussi un plus).

Pour conclure je dirais donc que j’ai passé une excellente soirée en compagnie de Jean et nous avons assisté à deux concerts incroyables qui n’ont fait que renforcer les coups de cœur que j’ai eus au cours de cette année 2011 pour Bastian Baker et Yodelice ; par ailleurs, je vous invite, si vous ne l’avez pas encore fait, à découvrir leur musique.


Blog 3051 aBastian et sa fidèle compagne.


Blog 3051 bDeux Bastian pour le prix d'un...


Blog 3051 cMaxim Nucci, alias Yodelice.


Blog 3051 dYodelice et ses musiciens.


Blog 3051 eYodelice : un univers musical intéressant...


Blog 3051 fYodelice, ses musiciens et un fan absolu sur scène.

 

Bien à vous

Votre Stefano 

 

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog