Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moment de réflexion à la Gare du Nord

C’est avec les paroles de Fini la comédie de Dalida dans la tête que je prends le temps d’écrire quelques lignes ; en ce moment je me trouve dans la salle d’attente de la Gare du Nord à Paris et j’attends l’arrivée de l’Eurostar qui me ramènera en terre britannique. La longue période de vacances en Suisse, entamée le 31 mars dernier, est arrivée à sa fin sans que je m’en aperçoive ; je n’ai pas du tout vu le temps passer et là, tout à coup, je me rends compte que je suis en route pour Canterbury et que mardi matin j’aurai le premier de quatre examens… et ce qui est pire (que réaliser que j’ai un examen dans trois jours) c’est de réaliser que malgré le fait que je n’ai pas beaucoup révisé je ne stresse pas du tout. Enfin… je suis sûr que la tension va monter lorsque l’heure H approchera.

Pendant ces vacances j’ai passé des très bons moments avec ma famille et mes amis, j’ai pu me ressourcer après les petites querelles qui ont occupé mon esprit avant mon retour en Suisse et j’ai aussi été en mesure de réfléchir à la suite, à mon retour définitif dans mon pas natal. En fait, le retour à Neuchâtel sera marqué par quelques changements plutôt importants : tout d’abord il est presque sûr que je ne retournerai pas à vivre à Champréveyres, mais je chercherai un logement pour moi tout seul ; je tiens à préciser que la décision de quitter le foyer qui a été ma maison pendant quatre ans n’a pas été dictée par une diminution de l’affection que j’ai à l’égard de cet endroit, mais à une envie (justifiée je crois) d’avoir un chez moi qui soit à moi uniquement car j’en ai un peu assez des colocations (surtout, comme vous pouvez l’imaginer, après l’expérience canterburienne).

Le retour en Suisse sera donc caractérisé par la recherche et la mise en place des nouveaux Appartements Pontificaux ; il faut dire que j’ai déjà visité un appartement qui m’a beaucoup plu et que j’ai, bien évidemment, manifesté mon intérêt, mais même si je suis plutôt confiant, cela ne signifie pas que je l’aurai (mes amis les plus proches le souhaitent de tout leur cœur pour que j’arrête de les saouler avec cette histoire). En plus de cela je vais entrer dans la dernière année à l’université et les délais pour les examens finaux et le mémoire commencent à se préciser… Je passerai une bonne partie de cet été à réviser pour ma licence d’anglais (que je compte passer en septembre), mais je consacrerai aussi un peu de temps à mon mémoire de licence. Je compte aussi chercher un emploi (je ne sais par contre pas encore dans quel domaine) à 50 % pour me payer mes deux ou trois vices (de plus qu’en principe l’année prochaine je n’aurai pas énormément de cours.

A mon retour j’aurai donc pas mal de pain sur la planche… et tout cela s’ajoute bien entendu à toutes les autres activités qu’en tant que Pontife je suis censé accomplir :D (je pense aux soirées au Tuyau Rouge et au Para, aux cafés avec la CardinalE, ou aux puzzles avec la Prinzessin hi hi hi). Sérieusement, moi qui croyais pouvoir me détendre un petit peu lors de mon retour en Suisse à la fin du mois de mai, eh bien je me rends compte que cela ne sera pas tout à fait possible… D’ailleurs cela ne me dérange pas du tout car j’insupporte la paresse.

Encore une heure et quart à attendre avant le départ du train… Encore deux jours avant mon premier examen, douze avant le dernier et 26 avant mon retour définitif en Suisse ! 26 jours, pouvez-vous y croire ? Je suis presque au bout de cette aventure… un dernier petit effort pendant les examens et après… Et après ? Après il y aura ce moment dont j’ai rêvé depuis le premier jour : la fin de cet échange et le retour en Suisse. Et déjà je m’interroge sur les émotions que je ressentirai lorsque je saluerai mes amis de Canterbury, les sensations que je ressentirai lorsque je monterai pour la dernière fois dans l’Eurostar pour quitter l’Angleterre pour je ne sais pas combien de temps. Que je le veuille ou pas, il y aura des choses qui vont me manquer, c’est donc à moi d’en profiter à fond, jusqu’au bout, pour ne pas avoir des regrets à mon retour.

Voilà, je tenais juste à partager ces quelques réflexions avec vous… Je n’écrirai pas davantage car je sais qu’une partie de mes lecteurs n’est pas fan des textes trop longs ;O).

Take Care

Votre Paadre dévoué