Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

10-13 août 2012 : week-end au Tessin

Bonsoir à toutes et à tous !

Ce soir je vais continuer avec les séances de rattrapage que j’ai entamées avec le long article consacré à l’excellent week-end que j’ai passé à Vienne en compagnie de Julienne ; et quoi de plus adapté que le récit d’un autre week-end pour continuer la narration de mes aventures ? C’est donc pour cette raison que ce soir je vais vous parler d’un petit séjour de trois jours au Tessin qui a eu lieu les 10, 11 et 12 août, soit quelques semaines après l’escapade viennoise dont il a été question plus haut.

Normalement j’essaie d’organiser mes séjours au Tessin en fonction de mes exigences (et de mon planning) : quand j’y vais, j’essaie de caser un maximum de rendez-vous e de commissions afin de profiter au mieux du peu de temps que je passerai dans ma Terre natale ; j’essaie, par exemple, de faire en sorte que tous les rendez-vous importants que je suis appelé a prendre tombent tous pendant le même laps de temps pour que je ne doive pas faire des aller-retours trop fréquents entre Neuchâtel et Bellinzona. Ce n’est pas que je n’aime pas ma patrie au sud des Alpes, mais je n’ai pas envie de me coltiner huit heures de train pour un oui ou pour un non. Par ailleurs, lorsque j’ai l’occasion de rentrer au bercail, j’aime y passer plus qu’un ou deux jours, histoire de pouvoir profiter un maximum de ma famille. Du coup, mes séjours tessinois sont toujours très remplis, entre retrouvailles en famille, démêlés avec l’administration, cours de répétition et virées à Prada ou à la Bibliothèque cantonale.

De manière assez étonnante, je n’avais rien de programmé pour ce week-end du mois d’août et rien ne m’obligeait à aller à Bellinzona : j’avais juste envie de passer quelques jours avec ma famille, prendre du bon temps et me reposer ; finalement, j’ai passé quelques jours avec ma famille, j’ai pris du bon temps, mais je ne me suis pas du tout reposé ! Car on m’a tout de suite mis à contribution dans les tous derniers travaux que mes parents ont entamé au chalet : cette fois il s’agissait de la réfection d’un chemin d’accès qui n’était plus vraiment au goût de mes géniteurs. Au cours du week-end, je me suis donc transformé - l’espace de quelques heures - en assistant maçon, chargé d’apporter les seaux de ciment et les grosses pierres à mon père et à mon frère qui - eux - s’occupaient de la reconstruction du mur. Aucun des deux n’a une formation de maçon, mais ils ont appris sur le tas et ils se débrouillent très bien… en tout cas, aucun des murs qu’ils ont bâtis ne s’est encore effondre… Ma mère aussi était mise à contribution et remplissait aussi le rôle d’assistante maçon, et était notamment chargée de chercher des petites pierres et d’autres matériaux de remplissage pour colmater les trous derrière les grandes pierres. Un travail d’équipe quoi...

Il faisait très chaud et le travail n’était pas des plus simples (surtout par des températures pareilles), mais en fin de journée j’étais très satisfait du fruit de notre travail, et - bien entendu - tout particulièrement de ma modeste contribution ; on se sent réalisé lorsqu’on bâtit quelque chose de ses propres mains, au prix de beaucoup d’efforts et d’un peu de douleur (car j’ai tout de même réussi à m’écraser un doigt sous une grosse pierre). Au cours de ces dernières années, mes parents ont effectué eux-mêmes la plupart des travaux d’aménagement du chalet et du terrain qui l’entoure, aidés par mon frère et le reste de ma famille (avec une modeste contribution de ma part) et ils peuvent être fiers de ce qu’ils ont accompli ; dans tous les cas, moi je le suis ! Et le résultat est là : en admirant ces travaux on n’a aucune peine à imaginer la sueur et le sang que leur accomplissement a demandé.

Au cours du week-end, j’ai aussi eu plusieurs occasions de me faire plaisir avec mon nouvel appareil photo ; ainsi, j’ai essayé de voler quelques clichés des travaux de réfection du petit chemin d’accès, lorsque je n’étais pas occupé à préparer des seaux de ciment ou de transporter des grosses pierres (eh oui, le fait de prendre des photos ne devait pas constituer un prétexte pour ne pas faire ce que l’on attendait de moi). C’est ainsi que j’ai pu documenter quelques passages essentiels de la reconstruction et profiter de prendre quelques nouvelles photos de ma famille pendant les travaux, mais aussi pendant les moments de détente qui ont suivi. En plus de cela, le dimanche je me suis promené jusqu’au Motto della Croce ; c’était pour moi une nouvelle occasion de prendre des nouvelles photos et de tester davantage les différentes fonctionnalités de mon Samsung. Enfin, en rentrant à la maison, j’ai encore mitraillé un tout petit peu, notamment mon bon vieux Rex qui a posé devant mon objectif friand de nouvelles captures. Je vous propose donc quelques-unes des images que j’ai prises au cours de ce long week-end au Tessin, en espérant que vous les apprécierez.

Blog 2012 - 242

Il est encore « tôt » et mon père est déjà au travail…

Blog 2012 - 243

… dûment supervisé par ma mère…

Blog 2012 - 244

Mon frère prépare le ciment (que je devrai transporter…).

Blog 2012 - 245

C’est toujours le même qui ne travaille pas… Il préfère prendre des photos…

Blog 2012 - 246

Le chalet à mes grands-parents (où j’ai passé tant d’étés…).

Blog 2012 - 247

La Plaine de Magadino et le Lac Majeur.

Blog 2012 - 248

Les travaux de reconstruction avancent très rapidement.

Blog 2012 - 249

Le gros du travail était déjà terminé avant la pause-déjeuner.

Blog 2012 - 250

Les deux têtes pensantes du chantier font un court débriefing autour d’une bière.

Blog 2012 - 251

Le résultat final.

Blog 2012 - 252

Moment de détente à l’ombre pour ma maman.

Blog 2012 - 253

Lavande et papillons I.

Blog 2012 - 254

Lavande et papillons II.

Blog 2012 - 255

Le chemin qui mène au Motto della Croce.

Blog 2012 - 256

Cet endroit est toujours aussi magnifique !

Blog 2012 - 257

La célèbre croix blanche qui trône au-dessus de Bellinzona.

Blog 2012 - 258

Mon bon vieux Rex.

Blog 2012 - 259

Un mûrier dans le jardin à ma mère.

Blog 2012 - 260

Les pétunias de la Nonna I.

Blog 2012 - 261

Les pétunias de la Nonna II.

Bien à vous

Votre Stefano