Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Soirée morue chez Ana et Lionel

 

Quelle fin de semaine !

J’essaie encore de me remettre de toutes les émotions qui m’ont bouleversé au cours de ce long week-end : il y a eu la sortie dans les bacs de MDNA, le douzième album studio de Madonna (je reviendrai sur cet opus dans un de mes prochains articles), mais aussi de nombreux moments en compagnie de personnes que j’apprécie beaucoup : un verre au Bouchon avec Michele et Jeremy vendredi après-midi, une glace au bord du lac en compagnie de Julienne, Mylène et Maxime le samedi après-midi, ainsi qu’une soirée exceptionnelle à La Chaux-de-Fonds avec Flo et Mano (qui s’est terminée à pas d’heure au Coyote).

Et puis il y a eu la très attendue soirée « morue » chez Ana et Lionel qui a eu lieu vendredi soir et qui constitue une suite logique à la soirée « sushis » organisée par Sandrine et Pascal et au souper qui nous a été concocté au mois de janvier par Celia ; à présent, le prochain à devoir faire preuve de ses talents culinaires est votre humble serviteur qui - au cours des mois d’avril ou mai - conviera toute la joyeuse équipe pour une soirée « pizzoccheri ».

Mais que dire de cette morue ? Eh bien, Ana nous a, une fois de plus, montré son habilité aux fourneaux  (était-ce vraiment nécessaire ?) et nous a proposé un repas magnifique qui mettait à l’honneur un des mets les plus célèbres de ses contrées d’origine. Il y a plusieurs dizaines, voire des centaines, de façons différentes de cuisiner la morue : Ana a choisi de cuire la sienne au four, complètement dépecée, accompagnée par des pommes de terre, des olives noires, le tout enrichi par une sauce béchamel. Le résultat était exceptionnel et a beaucoup plu aux convives, qui n’ont pas laissé une seule miette de ce pauvre poisson.

Le repas était également composé d’une entrée à base de saumon et de crème acidulée ainsi que d’un magnifique dessert à base d’oranges et mousse au chocolat qui avait été concocté par Marie. Le tout était, bien évidemment, accompagné par les meilleurs crus et liqueurs dont on pouvait rêver ; il y avait même du Porto (par ailleurs, la bouteille n’est pas vu la fin de cette soirée fantastique). Il est donc inutile de dire que la soirée a été plus qu’exceptionnelle et que j’ai passé une très bonne soirée avec ces amis de longue date que je ne vois pas aussi souvent que je voudrais ; maintenant la balle est dans mon camp pour la suite...

Blog 2012 - 109

L'entrée.

Blog 2012 - 110

Le plat de résistance : morue au four avec pommes de terre et olives noires.

Blog 2012 - 111

Le dessert concocté par Marie.

Blog 2012 - 112

La joyeuse équipe.

Blog 2012 - 113

Ana, Marie et Sandrine en pleine discussion...

Blog 2012 - 114

Ana et Sandrine : j'aime beaucoup cette photo.

Blog 2012 - 115

Celia.

Blog 2012 - 116

Marie et Pierrick feuillettent le livret du CD de Gunther (une vraie référence).

Blog 2012 - 117

Merchandising promotionnel pour le nouveau jeu de rôle érotique écrit par Lionel.

Blog 2012 - 118

Fin de soirée...

Bien à vous

 

Votre Stefano

Crémaillère de Loïc

 

Bonsoir à toutes et à tous !

Blog 2012 - 103 bL’autre soir je vous ai proposé un petit article sur la soirée sushis organisée par Sandrine et Pascal ; ce soir je souhaite vous parler de la pendaison de crémaillère de Loïc, un événement très attendu  qui a rencontré un franc succès parmi les invités. Pour certains convives, cette soirée coïncidait avec la première visite au nouvel appartement fribourgeois de Lolo ; tel n’était pas mon cas, puisque j’ai déjà eu le privilège d’être convié moult fois chez mon ami du Haut pour des repas, des apéritifs ou des soirées DVD. Bon, il va de soi que le fait de travailler à Fribourg m’a garanti des privilèges dont d’autres personnes ne peuvent que rêver…

Cette soirée très attendue suivait un après-midi qui n’était sans doute pas moins attendu ; en effet, les hasards de calendrier ont voulu qu’un autre événement de taille tombe le même jour que la crémaillère de Loïc : l’enterrement de vie de jeune fille de Laure. Malheureusement, je n’ai pas encore acquis la capacité d’être à deux endroits différents au même moments et j’ai donc du faire un choix : c’est ainsi que j’ai décidé de participer à l’enterrement de vie de jeune fille de LaurA pendant la journée et de me rendre à Fribourg le soir pour y retrouver Loïc. J’ai indéniablement vécu des instants d’exception en compagnie de Laure et des autres filles ; nous avons passé une partie de l’après-midi à Montreux (où je n’avais plus mis les pieds depuis le Sommet), d’abord au bord du lac où nous avons pique-niqué au soleil quasi printanier de la Riviera, et ensuite au Casino où j’ai gagné la somme faramineuse de dix-sept francs (j’en avais investis vingt). Et c’est justement au Casino que j’ai dû quitter les filles et me mettre en route pour Fribourg.

Après une heure et quart de voyage en train, j’ai retrouvé Julienne à la gare de Fribourg et nous nous sommes rendus ensemble à l’appartement de Loïc qui est situé dans la vieille ville, à quelques pas de la magnifique cathédrale . Nous avons été les premiers arrivés sur place, ce qui nous a permis de nous installer confortablement au salon et de discuter tranquillement avec notre hôte et avec Mélina, une amie proche de Loïc qui avait passé la journée chez lui. Peu à peu, les gens ont commencé à arriver ; certaines personnes étaient déguisées et avaient interprété à leur guise le thème de la soirée : épouses fidèles et maris modèles (un clin d’œil de Lolo au nom de la rue dans laquelle il habite depuis désormais quelques mois).

La soirée a été très sympathique : il y avait les brownies à Julienne, les cookies à Mano, le gâteau salé préparé par Loïc, les mojitos de Florian et bien d’autres choses goûteuses ; en plus, l’ambiance était indéniablement au rendez-vous : Mano et Floppy en ont profité pour partager avec moi les détails croustillants de leur voyage en Angleterre ; en échange, je leur ai raconté les dernières péripéties (pas aussi croustillants) liées à ma vie sentimentale : il n’y avait rien de bien passionnant à dire, mais il fallait bien que je leur parle des derniers trente-six-quinze (allo, cas social) sur lesquels je suis tombé, comme ça ils pourront éviter leurs pièges (une opération avec un véritable but social quoi).

Ce fut donc une soirée très agréable ; et ce fut dommage de devoir partir prendre le dernier train, mais j’étais fatigué, sur les rotules et je ne sais pas si j’aurais tenu jusqu’au premier train du matin (des voitures rentreraient à Neuchâtel avant, mais elles étaient hélas toutes pleines) ; en outre, il fallait vraiment que j’aie une nuit de sommeil à peu près correcte et que je récupère quelques heures. Il faut savoir être raisonnable, surtout si l’on ne veut pas détruire sa santé avant ses trente ans.

Blog 2012 - 106

Loïc, le mari parfait, attend de pied ferme sa maîtresse.

Blog 2012 - 099

Florian, un autre mari parfait, s'attèle à la préparation des mojitos pour le beau monde participant à la soirée.

Blog 2012 - 104

La préparation des superbes mojitos est faite par des mains savantes.

Blog 2012 - 108

Après l'effort, le reconfort : et Florian semble apprécier son breuvage alcoolisé (et pas chloré pour un sou).

Blog 2012 - 102

Maîtresse Woralya Cuhl : très sexy !

Blog 2012 - 100

Mais à qui appartient cette jolie robe ? Qui est cette charmante épouse fidèle ? Hélas, son nom ne sera pas dévoilé ici et le mystère restera entier.

Blog 2012 - 101

Coraline et Rébecca.

Blog 2012 - 107

Mélina et Christian en pleine conversation

Blog 2012 - 105

Jade.

Bien à vous

Votre Stefano 

 

Soirée sushis chez Sandrine et Pascal

 

Bonsoir à toutes et à tous !

Blog 2012 - 090La fin de semaine qui vient de s’écouler a été remplie de très bons moments et - une fois de plus - je n’ai pas vraiment vu le temps passer… J’aurais aimé avoir quelques heures (voire même quelques jours) de plus pour me reposer et récupérer après une semaine de travail très éprouvante, mais je ne regrette pas d’avoir passé autant de temps avec des personnes que j’aime et j’apprécie.

Vendredi soir j’ai eu le plaisir d’être convié à une soirée « sushis » organisée par Sandrine et Pascal dans leur resplendissant palais du Landeron ; l’idée de ce festin exotique était née lors du souper qui nous avait concocté Celia au mois de janvier passé ; en effet, c’est ce soir-là que nous avions décidé que Sandrine et Pascal nous inviteraient pour une soirée sushis, que, par la suite, Ana et Lionel nous inviteraient pour une soirée « bacalao » et que je clorai cette tournée gastronomique chez moi avec une soirée « pizzoccheri », une spécialité de la Valteline très appréciée au Tessin et méconnue par ici.

Et la soirée n’a pas déçu nos attentes ; loin de là : le repas a été absolument délicieux, bien présenté et plus que copieux ; en outre, il a été agréé par une surprise de taille, à savoir la présence de notre amie Marie qui a quitté le Burkina pendant quelques temps et est de retour en Suisse pour un séjour de durée indéterminée. Bon, il faut avouer que, pour ce qui me concerne, la surprise n’était pas totale car Ana m’avait déjà prévenu du fait que notre amie était revenue du côté de chez nous, mais cela n’a en rien gâché le plaisir de la revoir. Par ailleurs, après le souper Ana, Lionel, Marie et moi nous sommes rentrés à Neuchâtel où nous avons retrouvé Pierrick, lui aussi de retour en Suisse ; autant dire que la soirée s’est terminée très tard et que j’étais sur les rotules lorsque je suis finalement rentré chez moi, sur le coup de deux heures du matin (oui, ça peut paraître tôt, mais il faut savoir qu’en semaine je me lève à cinq heures et demi).

Blog 2012 - 091

Est-ce que Celia serait en train d'expliquer à Ana le fonctionnement des hauts-fourneaux ? J'ai mes doutes...

Blog 2012 - 092

Dans tous les cas, le sujet semble beaucoup intéresser Sandrine et Marie...

Blog 2012 - 093

Pascal et Celia en pleine conversation : ça parait sérieux !

Blog 2012 - 094

Marie, l'invitée surprise de cette soirée sushis.

Blog 2012 - 095

Celia, Ana & Lionel.

Blog 2012 - 096

Inspiration soudaine pour Celia : peut-être une petite pensée sur les votations ?

Blog 2012 - 097

La bonne humeur était au rendez-vous au cours de la soirée.

Blog 2012 - 098

Le dessert concocté par Sandrine était très bon, et cela en dépit du fait que son aspect n'ait pas fait son unanimité parmi les convives...

Bien à vous

Votre Stefano

MDNA bientôt dans les bacs

 

Bonsoir à toutes et à tous !

mdnaPlus que quelques semaines avant la sortie du nouvel album de Madonna. Je meurs d’impatience et chaque nouveau détail dévoilé par les meilleurs fansites ne font que taquiner ma patience. Les jours passent trop lentement et la sortie de MDNA, pourtant si proche, me paraît parfois encore si loin… J’ai envie que cet album sorte et que tout le monde se dise « whaou », surtout ceux qui estiment qu’elle est désormais devenue une has been depuis qu’une certaine artiste a enchaîné quelques tubes… J’ai envie que l’album soit un succès mondial et je suis persuadé que ce sera le cas. Mais, justement, parlons-en de ce nouvel opus.

MDNA sera disponible en plusieurs versions ; pour l’instant on peut en dénombrer six qui sortiront en format physique (on ne sait pas encore si ces versions sortiront aussi en vinyle) et numérique ; tout d’abord, il y a la version standard qui contiendra les douze titres suivants : Girl Gone Wild, Gang Bang, I’m Addicted, Turn up the Radio, Give me all your Luvin’ (feat. Nicky Minaj et MIA), Some Girls, Superstar, I don’t Give a (feat. Nicky Minaj), I’m a Sinner, Love Spent, Masterpiece et Falling Free. Ensuite, il y a la version standard « propre » qui contient essentiellement les même titres sauf Gang Bang (apparemment, c’est cette chanson qui a valu à MDNA le petit sticker « Parental Advisory »).

Viennent ensuite quatre (oui, vous avez bien compris) versions deluxe : une édition « standard » contenant les douze titres susmentionnées, quatre bonus (Beautiful Killer, I Fucked up, B-day song et Best Friend), ainsi qu’un remix de Give me all your Luvin’ réalisé par LMFAO, pour un total de 17 morceaux. Vient ensuite une édition deluxe « propre » composée de seize titres, à savoir les onze de la version propre standard, trois des quatre inédits de la version deluxe (étonnamment ils vont omettre I Fucked up), le remix d’LMFAO ainsi qu’un deuxième remix de Give me all your Luvin’. Il y aura une version deluxe japonaise qui contiendra les mêmes titres que l’édition deluxe standard plus un remix de Girl Gone Wild. Enfin, last but not least, il y aura l’édition deluxe qui était en précommande sur iTunes pendant quelques jours avant le Superbowl : cette édition contient les dix-sept titres de l’édition deluxe standard, plus encore une version acoustique exclusive de Love Spent.

L’édition deluxe standard et la version japonaise seront disponibles sur support physique ainsi que sur les principales plateformes de téléchargement légal ; l’édition deluxe propre sera uniquement disponible sur CD, tandis que l’édition exclusive et limitée iTunes sera seulement disponible en format digital sur iTunes et uniquement pour ceux qui l’ont commandée lorsqu’elle était disponible. Dernière remarque concernant les éditions deluxe : celles qui seront disponibles sur support physique seront composées de deux CD : sur le premier on trouvera la version standard de l’album (ou la version propre), tandis que sur le deuxième il y aura les titres bonus et les remixes. En gros, il y aura de quoi trimer pour réussir à mettre les mains sur toutes ces éditions qui seront plus ou moins rares…

Et pendant que le côté marketing se dessine et se précise, le buzz autour du nouvel album augmente : les informations sont délivrées au compte-gouttes, ce qui contribue à accroître l’excitation des fans, qui atteindra bientôt à son paroxysme. Le dernier outil en date utilisé par Interscope pour faire parler de MDNA avant sa sortie consiste en la publication de trois extraits d’une minute des chansons de l’album par semaine. Mardi passé nous avons eu droit à soixante seconde de I’m Addicted ; mercredi c’était Love Spent et jeudi soir on a pu découvrir un bout de Gang Bang (dont je suis d’ores et déjà fans absolu). Mardi prochain ça recommencera avec trois autres titres et les trois derniers seront dévoilés la semaine suivante.

En plus de ces extraits, on a également droit aux premières critiques de l’album, rédigées par les journalistes de plusieurs médias du monde entier, ainsi que par les webmestres des plus célèbres fansites de Madonna (MadonnaTribe, Madonnarama, Madonnalicious) ; pour l’instant, le douzième opus de la Reine a récolté des critiques essentiellement positives qui décrivent un album résolument dance, mais aussi très personnel avec des morceaux inspirés notamment par le divorce avec Guy Ritchie. Certains journalistes affirment qu’avec son dernier album, Madonna a montré au monde qu’elle reste une référence dans le monde de la pop qu’il serait mal avisé de sous-estimer. Un journaliste du Times affirme que la grâce à MDNA, Madonna prouve au monde (et aux jeunes « princesses » de la pop ?) qu’elle règne encore en maîtresse absolue sur le monde de la pop. Un autre critique chanceux affirme, un peu trop précipitamment à mon gout, que MDNA est bien meilleur que Music et American Life, mais pas aussi bien que Confessions on a Dance Floor ; je ne suis pas tout à fait convaincu par cette affirmation, mais elle a tout de même le mérite de  mettre l’accent la qualité du nouvel opus de Madonna. Je mentionnerai encore la critique des créateurs de l’excellent site MadonnaTribe qui affirment que l’album satisfera les gans les plus acharnés, mais aussi les auditeurs occasionnels.

Les différentes critiques s’étalent souvent sur les seize titres de l’album ; je ne vais pas encore le faire car je ne les ai pas encore entendus ; toutefois, il semblerait que quelques chansons fassent l’unanimité parmi ceux qui ont eu la chance d’écouter MDNA : il s’agirait notamment de Gang Bang, Turn up the Radio (quasiment tout le monde s’accorde pour dire que ce titre aurait fait un bien meilleur single que Give me All your Luvin’ ou Girl Gone Wild), I don’t Give a et Falling Free. Je me réjouis vraiment d’écouter ces morceaux et de me former ma propre opinion. L’album sort le 26 mars prochain, dans seize longs jours ! Il paraît qu’un site italien permettra à ses visiteurs d’écouter en exclusivité le nouvel opus de Madonna à partir du 21 mars et jusqu’à sa sortie, ce qui devrait écourter cette attente de cinq petits jours... Et puis, qui sait, peut-être que MDNA fera l’objet d’une fuite sur Internet dix-jours avant sa sortie officielle (ce fut le cas pour tous les derniers albums de Madonna, qui se sont magiquement retrouvés sur le net avant la date de sortie)… personnellement, je ne serais pas mécontent, mais ce serait mauvais pour les ventes (il n’y aura que les fans pour l’acheter même s’ils possèdent une version « fuitée » sur le net : les autres auditeurs se contenteront de celle-ci...). Enfin, je suis prêt à attendre jusqu’au 26, même si je ne tiens plus en place et que je vendrais un rein pour avoir la chance d’écouter immédiatement ce nouvel album studio de Madonna, le sixième sorti depuis que je suis devenu fan.

Bien à vous

Votre Stefano 

Photos exclusives venant de mon HTC (Partie II)

 

Bonsoir à toutes et à tous !

Blog 2012 - 083Depuis que je me suis offert mon nouvel HTC, plus rien ne m’arrête : je peux prendre des bonnes photos n’importe où et n’importe quand. Plus besoin d’avoir sous la main mon fidèle appareil photo pour immortaliser des moments d’exception : il me suffit de sortir mon téléphone portable, cadrer et déclencher. Certes, la qualité n’est pas aussi bonne qu’avec un vrai appareil numérique, mais je ne crois pas que je vais faire imprimer des posters en format mondial de ces clichés, donc ils feront parfaitement l’affaire.

Au début de l’année 2012, je vous ai proposé un article avec une première série de photos prises au cours du mois de décembre, lorsque je découvrais ce magnifique téléphone portable. Ce soir je souhaite vous proposer un nouveau florilège de clichés pris au cours des mois de janvier, février ainsi que de ces premiers jours de mars. Je commencerai par deux images de la Ville de Neuchâtel qui me rappellent deux moments importants du mois de janvier : le dépôt de mes papiers à Neuchâtel et le dernier jour de chômage (qui me semble déjà tellement loin). Ensuite, je vous propose une photo assez délirante de moi prise le 11 février lors d’une soirée exceptionnelle chez Florian et Manoel qui, pour certains (Floppy, Mano et Rébecca) s’est terminée très tard dans un bar chaux-de-fonnier dont la réputation n’est plus à faire ; pour d’autres, à savoir le jeune Antoine (qui avait un concours de foot très important le lendemain) et votre vieux serviteur (qui devait prendre le dernier train pour Neuch.), la soirée s’est conclue de façon plus tranquille, et c’est dommage car il semblerait que nous ayons raté des grands moments.

Blog 2012 - 076

4 janvier 2012 : Stefano est (enfin) neuchâtelois.

Blog 2012 - 077

31 janvier : dernier jour de chômage. En route pour aller boire un verre avec Davy

Blog 2012 - 078

11 février : soirée chez Florian et Manoel.

Je vous propose ensuite deux photos que j’ai prises le 17 février à Fribourg. C’était un des premiers jours où les températures avaient grimpé de –15 °C à un niveau plus supportable. Malgré cela, les effets de la grande vague de froid se voyaient encore partout, comme par exemple sur les falaises surplombant la Sarine. Ce soir-là Loïc et moi avons essayé d’aller au carnaval de Fribourg (qui se déroulait dans la basse ville), mais nous ne sommes pas restés longtemps car on avait froid aux pieds et cela même si nous avions essayé de nous réchauffer avec un magnifique vin chaud fait maison vendu à un stand très médiéval.

Blog 2012 - 079

17 février : les falaises gelées surplombant la Sarine.

Blog 2012 - 080

Une " guggen " tessinoise au carnaval de Fribourg.

La photo suivante a été prise deux jours plus tard chez Florian et Mano. C’était le lendemain de l’Assemblée générale de Happy Gays qui nous a tous déchargés de nos responsabilités. Du coup, lesdits Flo et Mano avaient fêté la bonne nouvelle jusqu’à très tard dans la nuit et le réveil du dimanche fut rude, très rude. C’est ainsi que le dimanche soir a été tranquille et placé sous le signe des jeux-vidéo et d’une pizza. Et puisque je parle de pizza, je passe aux deux images suivantes qui datent de vendredi 2 mars. J’avais retrouvé Loïc après le travail pour boire un verre sur une terrasse, mais notre apéritif s’est rapidement transformé en repas chez Lolo et c’est ainsi que nous avons décidé de préparer une pizza : tout s’est très bien déroulé, jusqu’au moment où on a mis notre création culinaire au four et que la sauce tomate a commencé à couler sur le bord inférieur du four ; elle a, évidemment, commencé à cramer et l’appartement à Loïc a été envahi par la fumée. Finalement on aura eu plus de peur que de mal et la pizza était un délice.

Blog 2012 - 081

19 février : dimanche tranquille chez Florian et Manoel.

Blog 2012 - 082

2 mars : malgré un petit accident de parcours, la pizza est enfin prête...

Blog 2012 - 084

... et je peux vous garantir qu'elle était très bonne ! Merci Lolo.

Je poursuis ce florilège avec deux photos prises au Centre Dürrenmatt. Dimanche après-midi j’ai retrouvé Ana chez elle pour boire un café et puisqu’il faisait beau, nous avons décidé de profiter du soleil et de nous promener un peu, d’abord au jardin botanique de Neuchâtel pour ensuite monter jusqu’au Centre Dürrenmatt et boire un verre sur sa célèbre terrasse ; nous étions presque les seuls à avoir eu cette idée et nous avons donc pu profiter d’un peu de tranquillité chez Fritzli… dommage que Christophe ne travaillait pas.

Blog 2012 - 086a

4 mars : votre serviteur et la statue devant le Centre Dürrenmatt.

Blog 2012 - 085

Le Centre consacré à Fritzli.

Cette collection se termine avec deux photos que j’ai prises hier soir : la première lors d’un souper à l’Ancienne gare en compagnie de Michel et Marcelo, deux jeunes hommes qui effectuent leur service civil dans mon bureaux ; c’était très agréable de passer un moment avec eux à déguster les magnifiques tapas de l’Ancienne gare. Le tout dernier cliché a été pris hier soir lorsque je suis arrivé à Neuchâtel et que je suis tombé nez à nez avec cette affiche qui annonce un heureux événement : la sortie du nouvel album de Madonna, prévue pour le 26 mars prochain. Je compte les jours et je me réjouis de tenir dans les mains le nouvel opus de la Reine.

Blog 2012 - 087

5 mars : les tapas de l'Ancienne gare.

Blog 2012 - 088

La Reine est bientôt de retour.

Bien à vous

Votre Stefano

 

Fare thee well my old friend

 

Blog 2012 - 075

Il a été pendant plus de quatre ans un de mes compagnons les plus fidèles. Nous avons vécu de grands moments ensemble et il ne m’a pas laissé tomber lorsque j’avais le plus besoin de son soutien. Bosseur infatigable, il a travaillé pour moi et avec moi pendant des milliers d’heures, sans jamais se plaindre et en donnant tout ce qu’il avait pour que les tâches que je lui demandais soient accomplies avec exactitude.

Certes, il est vrai qu’au cours de ces derniers mois il avait perdu un peu de sa verve et de son efficacité ; peut-être qu’il sentait, dans son for intérieur, qu’il n’en avait plus pour longtemps et m’a lancé ce genre de signes qui ne trompent pas. Ces dernières semaines il avait de la peine à marcher, il se bloquait de plus en plus souvent, il surchauffait et il s’est même éteint une ou deux fois de manière impromptue. Des signes qui ne trompent pas donc, et qui m’ont rendu attentif à l’état de santé de ce fidèle compagnon.

Et là, il a décidé de s’en aller. Il a jeté l’éponge et a refusé de s’allumer et de me servir encore une fois. Mon cher HP Pavilion, classe 2007, est mort ! Il laisse derrière lui un humain reconnaissant qui ne le remerciera jamais assez pour tout le travail accompli.

Notre collaboration avait commencé au début de l’année 2008 lorsqu’Olivier (mon ex) avait pris la décision de changer son laptop et m’avait proposé de reprendre ce brave HP, une machine qu’il possédait depuis quelques mois seulement, qui lui donnait entière satisfaction, mais qu’il souhaitait remplacer par une version successive, plus puissante. C’est ainsi que l’alors jeune HP Pavilion a atterri chez moi ; et depuis ce jour de janvier d’il y a quatre ans, nous avons vécu beaucoup de choses ensemble. C’est avec lui que j’ai rédigé une bonne partie des articles apparaissant ici, mais également mon travail de mémoire ; ô pendant combien d’heures il a dû endurer le tapotement incessant de mes doigts sur son clavier lorsque j’étais en train de rédiger le texte le plus important de ma vie…

Beaucoup d’émotion donc… Et pour l’instant je ne songe pas encore à remplacer ce vieil ami ; il est vrai que je peux déjà compter sur Acer, un petit netbook vert pomme que je me suis offert l’année passée et qui me permet - grâce à son poids et à la durée de sa batterie - de travailler dans le train ; toutefois, il est certain que cette jeune machine n’est pas très puissante et qu’il faudra réfléchir à une solution à long terme. Quoiqu’il en soit, afin que je puisse remplacer dignement HP Pavillon, il faudra d’abord que j’économise quelques kopeck ; dans tous les cas, je peux déjà vous annoncer que je ne basculerai pas du côté obscur de la force et que le digne successeur de mon vaillant compagnon ne sera pas un Mac.

Bien à vous

Votre Stefano