Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le calendrier : 29 avril - Clelia

Bonsoir à toutes et à tous !

Me voici de retour après mes trois semaines de Cours de répétition ; ce fut plus court que prévu et encore plutôt sympathique (pour un cours de Répét’)… mais ce soir je ne vais pas vous parler de ça ; en fait, il y a quelque chose d’autre dont il faut que j’écrive : aujourd’hui, jeudi 29 avril 2010, on fête l’anniversaire de Clelia et il est donc temps pour moi de lui consacrer un article (qu’elle aura hélas attendu plus longtemps que prévu) qu’elle a sans doute mérité vu qu’en à peine plus que deux ans elle est entrée dans le cercle des personnes auxquelles je tiens le plus.

Que dire de Clelia ? Eh bien, je commencerai par le commencement et donc par notre rencontre : d’une manière assez bizarre, ma rencontre avec Clelia et notre rapprochement a eu lieu d’une manière assez similaire à la rencontre avec Emma ; cela peut sembler bizarre, surtout si l’on pense que Clelia et moi avons fréquenté la même faculté pendant plusieurs années ; la Faculté des lettres de Neuchâtel n’est pas énorme et donc on aurait pu (ou dû) se rencontrer bien avant… et pourtant, il aura fallu attendre le début de l’année 2008 et le fameux concours de karaoké qui a eu lieu au Raf Club pourqu’on établisse un premier (et timide) contact verbal.

Il faut tout de même préciser qu’à l’instar d’Emma, Clelia aussi m’avait remarqué quelques mois auparavant au Tuyau Rouge grâce à mon déguisement « Mister Salametti » ; mais comme avec Emma, le contact n’a pas été établi ce 21 octobre 2007 (et d’un certain côté c’est tant mieux car je n’étais pas très frais).

Donc voilà, les circonstances de ma rencontre avec Clelia sont très semblables à celles déjà évoqué lorsque je vous ai narré ma rencontre avec Emma ; toutefois, notre relation a évolué de manière différente… car oui, si pendant plus de cinq ans nous avons été capables de ne pas nous croiser dans les couloirs de la Faculté des Lettres, les choses ont bien changé suite à notre rencontre ; en plus de nous voir pour des soirées karaoké, pour des repas au Bleu avec LaurA (et ensuite avec Florian) et pour des soirées assez arrosées sur La Chaux-de-Fonds, nous avons commencé à nous retrouver à l’uni autour de cette table d’anglais qui aurait pas mal de choses à dire si elle savait parler.

C’était chouette de passer tout ce temps à l’uni avec Clelia : nous avions nos rituels : j’arrivais à la fac’ vers 9 heures ; elle arrivait un peu plus tard ; on faisait une petite pause ; ensuite c’était l’heure du repas de midi, souvent en compagnie de Bibi (qui était souvent en train stresser à cause son mémoire « nul à chier ») ; après le repas il y avait les mots fléchés du Bleu et du 20 minutes ; quelques épisodes de série pour décompresser et un départ plus ou moins tardif de l’uni. Beaucoup de petits détails qui rendaient nos journées à l’uni certainement plus agréables.

En tout cas je peux vous dire que j’étais content de retrouver Clelia et Bibi à l’uni ; je pense que sans elles le mémoire n’aurait pas été cette « partie de plaisir » qu’il a été… c’est bien de travailler seul de temps à autre, mais – comme disait entre autre Manti – il faut savoir prendre des pauses et se détendre de temps en temps ;O).

Donc voilà, lorsque je pense à Clelia, beaucoup de souvenirs agréables me viennent à l’esprit : nous avons tout de même vécu des aventures incroyables : je ne sais pas si sans elle et LaurA je serais allé voir un concert de Limp Bizkit (et vice versa, je ne sais pas si elles seraient allées voir Madonna :D) ; c’est vrai, nous avons – à la base – des goût musicaux assez différents, mais grâce à elle j’ai quand-même appris à connaître et apprécier certains groupes de métal que je ne connaissais pas (et là je ne parle pas de Limp Bizkit car j’ai beau être inculte, mais pas jusqu’à ce point ;O).

Je suis vraiment content d’avoir fait la connaissance de Clelia en cette début d’année 2008 et je suis ravi qu’elle fasse partie de ma petite vie ; je souhaite d’ailleurs qu’elle y fasse partie pendant le plus longtemps possible (je ne me fais pas trop de soucis là-dessus)… qui sait qu’est-ce qui l’avenir nous réserve… peut-être un concert de Mariah Carey ? Ou bien de Miley Cyrus :D… En tout cas, pour l’instant je profite de ce petit texte pour lui souhaiter un joyeux anniversaire ;O).

Etant donné qu’en parcourant ce site vous pouvez trouver des dizaines de photos de Clelia, j’ai décidé d’en poster quelques-unes qui n’ont jamais paru par ici, des véritables outtakes qui ont été pris au cours des innombrables soirées que nous avons passées ensemble.


2008.09.12 - Soiree 'Fesses' 018

Ce premier cliché a été pris le 12 septembre 2008 au cours d’une soirée « entre filles » à laquelle j’ai été cordialement invité ; il s’agit d’une photo que je n’avais pas retenu pour l’article de l’époque (on se demande bien pourquoi) :D.

 


2008.11.05 - Karaoke 008

On continue avec une image prise au cours d’une soirée karaoké (le 11 novembre 2008) ; sauf erreur, j’ai toujours utilisé une image très semblable, mais ce serait dommage de ne pas partager cette perle : on y voit de l’émotion (et Clelia qui est prête à éclater de rire, comme il arrive souvent lorsque nous chantons ensemble).

 


2008.12.06 - Saint Nicholas à Fribourg 026

Troisième cliché et troisième moment mythique : comment oublier cette soirée de la Saint-Nicolas 2008 à Fribourg ? Je pense que Clelia et moi avons été choqués à vie par l’équipe qui a débarqué chez Jérémy…

 


2009.03.03 - Cafeteria 004

Cette photo me permet de mentionner un petit « délire » en cours entre Clelia et moi : lorsqu’elle a terminé ses études, Clelia s’est juré de ne plus jamais remettre les pieds à l’uni ; et elle y s’est tenue (sauf une ou deux fois où elle est venue me chercher) ; cette photo me permet de lui rappeler les bons moments que nous avons passé dans cette cafétéria avec Jacqueline et Françoise (et tous les autres).

 


2009.03.28 - Triple Sainte Catherine - Damien 196

Et je ne pouvais pas laisser de côté la soirée d’anniversaire de Clelia, David et Sylvie ; les déguisements étaient tellement exceptionnels qu’il fallait mettre une photo pour revivre ces instants magiques (et fluo) ; ce fut très difficile de trouver un bon outtake, mais je pense que j’en ai choisi un qui est pas mal :D.

Bien à vous

Votre Stefano

Nouveau départ pour l'armée

Bonjour à toutes et à tous !

Me voici de retour après une période où je n’ai pas été très présent par ici ; il faut dire que – pour des raisons assez variées – je n’ai pas mis à jour ce site depuis quelques semaines… D’un côté je n’étais pas vraiment inspiré : ce ne pas qu’il n’y avait pas de sujets dont j’avais envie de vous parler, mais je ne savais pas comment les aborder ; je me sentais un peu creux, comme vidé de toute inspiration et toute capacité de traduire sur papier mes émotions et mes sensations. En plus de cela, j’ai dû faire face à des soucis techniques : en effet, j’ai passé quelques jours au Tessin pour Pâques et pendant cette petite permanence auprès de ma famille j’ai eu envie de partager des choses avec vous… hélas ma connexion Internet m’a lâché et qui m’a empêché de publier mes textes par ici. Ensuite, après être revenu à Neuchâtel, j’aurais bien aimé poster des textes : la connexion ici marche très bien, mais ces derniers jours ont été une véritable marathon ; je suis souvent rentré tard (voire très tard) et il faut avouer que à ces heures-là on a envie de beaucoup de choses, sauf de s’asseoir et essayer de coucher ses pensées sur papier.

Et c’est là que je trouve enfin le moment d’écrire… mais malheureusement ce ne sera qu’un petit éclat lumineux au milieu de ce silence prolongé ; en fait, demain matin je vais partir pour mon quatrième cours de répétition : trois semaines sous les drapeaux et donc une nouvelle entrave à une publication régulière. Si cela est bienvenu vis-à-vis de mes obligations envers la patrie (après ce cour-ci me resteront « seulement » 54 jours à faire), d’un autre côté m’oblige à repousser pas mal de récits et de confessions que je souhaite partager avec vous. Je sais, ce n’est que partie remise, mais je blâme ce mauvais timing : pendant quelques semaines j’avais perdu toute inspiration et maintenant que j’ai retrouvé ma voix je dois vous quitter pendant trois semaines… enfin, je serai (déjà) de retour le week-end prochain et je vais tout faire, entre un rendez-vous et l’autre, afin de pouvoir publier au moins un petit texte. En attendant je peux juste vous dire qu’il y a pas mal de pain sur la planche : j’ai une série de photos incroyables sur la « soirée de retour » de Marie (et sur d’autres moments mythiques), un petit commentaire sur le « nouveau » CD/DVD de Madonna qui attend impatiemment sa propre critique et bien d’autres choses à partager avec vous.

Bien à vous

Votre Stefano