Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Souper chez Celia

Bonjour à toutes et à tous !

Le mois de février et ce week-end touchent gentiment (mais sûrement) à leur fin et – comme j’avais plus ou moins promis dans mon article de lundi soir – je souhaite vous proposer un petit texte et quelques clichés sur le souper auquel Celia m’a si gracieusement invité samedi passé.

Il faut avouer que j’attendais cette soirée avec impatience car j’allais finalement retrouver une bonne partie de cette équipe folle de l’Université… enfin, il faut bien s’entendre sur le terme « équipe folle » : il ne désigne pas l’équipe avec laquelle j’ai passé le plus clair de mon temps pendant la période de rédaction de mon mémoire (et cela même s’il y a une Zibeline folâtre) ; il ne s’agit pas non plus de l’équipe constituée par Julienne, Vanessa et d’autres personnes parties en 2008, mais bel et bien de ces filles mythiques et uniques que j’ai rencontrées et appris à apprécier lorsque j’ai débarqué à Neuchâtel de mon Tessin natal en 2002… je pense donc à Sandrine, Ana, Celia, Christina,…

Donc samedi passé était pour nous l’occasion de nous retrouver tous ensemble et de passer un de ces moments mythiques que nos retrouvailles ont la capacité de générer… dommage que notre chère Marie (alias Manti) n’ait pas pu être de la partie ; nous attendons avec impatience son retour en Suisse au mois de mai pour nous retrouver à nouveau et générer un autre moment d’exception.

Que dire donc de cette soirée ? Eh bien qu’elle n’a pas déçu mes attentes : la compagnie était chouette, les liqueurs étaient incomparables et la nourriture paradisiaque : Celia nous a concocté un menu succulent (dont elle seule a le secret) qui comprenait des gambas en entrée, un poulet aux légumes avec une sauce aux arachides (des cacahuètes quoi) et un dessert superbe composé par une crème à la mangue avec un coulis fait maison au fruit de la passion, coulis qui a rencontré un succès retentissant et dont j’ai raffolé :D.

En plus du menu que je viens de vous présenter, la soirée a été riche en discussions passionnantes et intéressantes (dont l’incontournable tour de table sur les dernière péripéties professionnelles de chaque convive et une discussion très sympathique sur Nestor, le nouveau aspirateur automatique de Sandrine et Pascal…). Les fous-rires étaient également au rendez-vous ce samedi-là à la maison des crêtes :D.

Au final, une nouvelle soirée inoubliable qui – d’ailleurs –, de façon totalement fortuite, a eu lieu exactement une année après un autre souper de la même équipe qui avait eu lieu au Landeron, chez Sandrine et Pascal (et dont j’ai parlé ICI). Mais je cesse de bavarder et radoter et je vous laisse à une petite sélection de photos ;O).



Blog 2398

Le Hibou, un ami de longue date d’Ana a fait une petite apparition, mais n’est pas resté pour le souper car il avait un rancard avec une Chouette… Etrange…


Blog 2399

L’entrée.


Blog 2400

Le plat principal (un vrai régal).


Blog 2402

Et pendant que Celia et Pascal faisaient la vaisselle…


Blog 2401

… Ana et Christina regardaient des vieilles photos.


Blog 2403

LE Dessert mythique :D.


Blog 2404

Suivi par un petit délire avec les pétales de rose… la photo se passe de tout commentaire…


Blog 2405

… celle-ci aussi d’ailleurs…


Blog 2406

… et il en va de même pour ce troisième cliché…


Blog 2407

… et un dernier cliché sans commentaire pour la route :D.

Bien à vous

Votre Stefano

Une course sans fin ?

Bonsoir à toutes et à tous !

La journée d’aujourd’hui a été assez riche en émotions… enfin, elle a plutôt été riche en déplacements superflus, comme – par exemple – un rendez-vous qui ne m’a rien apporté à l’ORP (où j’ai dû attendre près d’une demi heure avant d’être reçu par mon conseiller) ou bien ma virée « relaxante » au centre commercial Migros de Marin où je voulais trouver un armoire pour mon hall d’entrée… une demi heure de bus pour découvrir qu’au cause des travaux d’agrandissement et de rénovation du centre Micasa n’a plus de meubles exposés… vous pouvez imaginer que suite à cette découverte mon humeur s’est rapidement dégradé et que ; pour me calmer je me suis forcé de faire un petit tour chez H&M où j’ai pu noyer mon chagrin dans l’achat compulsif d’habits bon marché.

Enfin, il n’y a pas grand-chose de plus à ajouter, à part que je m’occupe de la préparation du premier comité en tant que Président des HG ; ma toute première tâche officielle en tant que guide de l’association… et il y a pas mal de pain sur la planche… il faudra entre autre attribuer les fonctions aux membres du comité, réfléchir aux prochains événements et sorties de l’association et bien entendu mettre au courant les nouveaux membres des affaires en cours ; un travail titanesque nous attend vendredi, mais je suis persuadé que tout va bien se passer et qu’on parviendra à tout lancer.

En attendant je me détends un moment devant « The Mentalist » avant de switcher sur France5 pour visionner un documentaire passionnant de la série « les royaumes disparus ». Je vous souhaite donc une bonne soirée et je vous dis « à tout bientôt » ;O)

Bien à vous

Votre Stefano

Voyage dans le temps au Laténium

Bonsoir à toutes et à tous !

Comme promis, me voici de retour pour la suite de mes péripéties ; dans mon texte de hier je vous ai annoncé qu’il y avait deux articles qui n’attendaient que d’être rédigés ; ce soir je me propose de vous présenter le premier qui concerne la visite que mon ATF et moi-même avons fait au Laténium mercredi passé.

Pour ceux qui ne connaissent pas la région de Neuchâtel il faut savoir que Laténium est le nom qui a été attribué au musée d’archéologie sis à Hauterive (petit village de l’agglomération de Neuchâtel), au bord du lac ; il s’agit d’un musée qui a été ouvert au début des années 2000 et qui s’est principalement développé autour des fouilles archéologiques qui ont effectués sur les rives du Lac de Neuchâtel, vers la Tène (nom qui irrite mon ATF au plus haut point :D) ; l’exposition permanente retrace le panorama archéologique de la région de la préhistoire au Moyen-Age, le tout disposé d’une manière que le visiteur effectue un petit voyage au rebours dans le temps en partant du temps médiéval et des belles pierres de la Collégiale pour arriver aux cavernes préhistoriques et leurs mystères cachés.

Il faut avouer que qu’en principe Christophe et moi devions juste visiter l’exposition temporaire consacrée à la lutte pour l’eau dans la ville d’Alexandrie (Egypte), toutefois – comme je n’avais jamais eu l’occasion de visiter l’intérieur du Laténium et son expo permanente – nous avons fini par nous laisser aller à un petit voyage temporel dans le passé archéologique de Neuchâtel… et finalement c’est bien cette visite qui a sauvé notre après-midi car l’expo sur Alexandrie n’était pas exceptionnelle ; en fait, elle était trop petite et dépourvue d’un fil conducteur clair et facile à suivre.

Quoiqu’il en soit, un après-midi avec l’ATF – et notamment une visite de musée avec lui – constitue toujours une aventure qu’il faut vivre jusqu’au bout et de laquelle on ne risque pas de sortir déçu : et le Laténium n’a pas dérogé à cette règle… je pense qu’on pourrait monter un petit business de visite guidée divertissante et instructive… on pourrait faire fortune :D.

Enfin, je vais arrêter les bavardages et vous laisser à une riche sélection de photos qui devraient vous aider à saisir l’ambiance de cet après-midi d’exception !

 

 

Blog 2380

Le Paadre vous souhaite le bienvenu au Laténium d’Hauterive.

 

 

Blog 2381

Le revêtement en bois du bâtiment dégage un certain charme, même si cela pourrait également donner un caractère éphémère au complexe… mais finalement il n’y a rien de mieux que l’archéologie pour se rendre compte que tout a un début ou une fin…

 

 

Blog 2382

Passé et présent se côtoient dans le jardin qui entoure le musée.

 

 

Blog 2383

La région des Trois Lacs (et surtout de la Tène) est connue par les archéologues pour les palafittes préhistoriques ; cependant, contrairement aux croyances du passé, ces habitations n’étaient pas bâties sur l’eau, mais sur le rivage du lac. Voici un palafitte reconstruit dans le jardin du musée.

 

 

Blog 2384

Le voyage à l’intérieur de l’exposition permanente commence avec le Moyen-Age et les fouilles qui ont été conduites autour de la Collégiale ; voici une petite miniature du complexe à l’apogée de sa splendeur.

 

 

Blog 2385

Un bout de Collégiale : la Pierre d’Hauterive a vraiment des couleurs magnifiques qui sont mis en valeur pas un éclairage très raisonné.

 

 

Blog 2386

Il va de soi qu’un autre symbole du Moyen Age était le poêle dont les catelles de revêtement ont – au fil des siècles – acquis un degré de finesse incroyable, comme le preuve cette image.

 

 

Blog 2387

On passe maintenant du Moyen Age à l’époque romaine : pour commencer voici des fragments du Mausolée de Wavre… on pourrait se demander pourquoi quelqu’un a décidé de bâtir un tel monument funéraire au milieu de nulle part… l’ATF et moi avons émis l’hypothèse suivante : il se peut qu’au-dessous des tas de fumier d’Epagnier se trouvent les restes d’une villa romaine qui n’attend qu’à être découverte.

 

 

Blog 2388

En tout cas, il n’y a pas moyen que la seule grande villa de la région se trouve à Colombier… bon, apparemment depuis la construction de ce modèle les archéologues ont réalisé que son hauteur n’était probablement pas aussi élevée.

 

 

Blog 2389

La Belle Femme.

 

 

Blog 2390

Même à l’époque romaine les hommes et les femmes étaient esclaves du temps… voici un calendrier comme on n’en fait plus : les petites figurines sur les bords représentent les divinités qui ont donné leur nom aux sept jours de la semaine.

 

 

Blog 2391

On remonte encore dans le temps et on arrive à l’âge du fer où les rives du Lac de Neuchâtel étaient habitées par les Lacustres. Voici mon ATF devant un bateau retrouvé pendant des fouilles.

 

 

Blog 2392

D’ailleurs, en parlant de fouilles, voici une petite maquette des fouilles qui ont eu lieu à la Tène au début du XXe siècle, des fouilles qui ont contribué à la renommée mondiale du site neuchâtelois.

 

 

Blog 2393

Des bijoux retrouvés lors des fouilles de la Tène.

 

 

Blog 2394

On remonte encore dans le temps et on arrive tantôt à l’âge de pierre où Christophe et moi avons retrouvé un ancêtre de Boubou (en train de dormir bien entendu)…

 

 

Blog 2395

Mais ce n’est pas la seule rencontre que nous avons fait dans les cavernes du Paléolithique… il faut avouer qu’il m’a fallu tout mon sang froid pour ne pas partir en courant après avoir fait la connaissance de cet Ours.

 

 

Blog 2396

L’ATF – par contre – ne semble pas vraiment intimité et c’est bien grâce à son sang froid et son courage que nous avons pu revenir vivants de notre voyage dans le temps ;O). Bien joué ATF !

Bien à vous

Votre Stefano

Les nouvelles du lundi

Bonjour à toutes et à tous !

Cela va faire bientôt une semaine que je n’ai rien publié sur ce site ; j’aurais aimé vous écrire plus tôt, mais à chaque fois que je décidais de me poser un moment et vous déposer quelques lignes, un imprévu surgissait et m’obligeait à changer mon programme et à annuler ma séance de partage ; c’est donc pour cette raison que je me retrouve au début d’une nouvelle semaine et que je vous adresse un tout petit texte censé vous mettre au courant des derniers développements (passionnants) de ma petite vie.

La semaine passée (enfin, ce qui restait de celle-ci après mon texte de mardi) s’est écoulée sans que des événements de portée majeure surviennent : il y a bien entendu eu des moments très intéressants et dignes de notre, comme – par exemple – ma toute première visite au Laténium (qui fera l’objet d’un article très prochainement) ou encore la soirée passée avec l’ATF et Matthias, mais à part ces moments d’exception, ma semaine s’est déroulée, comme les précédentes, entre mon appartement et la bibliothèque de l’Uni où j’ai poursuivi mes lectures… rien de bien passionnant donc, à part – bien entendu – quelques découvertes « mineures » qui vont enrichir mon travail de mémoire.

Si la semaine n’a pas été trop riche en événements dignes de notre, il n’en va certainement pas de même pour le week-end : en fait, j’ai passé un samedi soir remarquable à Lausanne en compagnie de Celia, Ana, Sandrine, Pascal et Christina ; on avait tous été invités par Celia pour un petit souper (et une petite soirée) dont je parlerai de manière plus approfondie dans un prochain article (oui, oui, cela veut dire qu’il y a déjà deux articles qui sont presque prêts… ils n’attendent plus que d’être écrits).

Et si le samedi soir a été palpitant à cause de ces retrouvailles avec ces anciennes copines d’université, le dimanche a été riche en émotions pour une raison totalement différente : en fait, j’ai officiellement entamé une série de travaux qui visent à apporter quelques modifications à mon appartement : cela faisait quelques temps que je n’étais plus totalement satisfait de certains éléments du mobilier et de la décoration et donc hier j’ai enfin commencé à travailler : le but principal c’est d’alléger la décoration et de « détapéttiser » un petit peu le tout… Hier je me suis donc occupé du côté chambre à coucher et je suis assez satisfait du résultat : il manque encore quelques éléments pour que le tout devienne comme je l’entends… lorsque ce sera terminé je vous montrerai des photos.

Donc la journée de dimanche a été plutôt longue, mais j’ai été très satisfait du résultat obtenu.

Voilà voilà, je pense avoir fait le tour donc je vous laisse retourner à vos occupations et je vous donne rendez-vous à bientôt pour la suite de mes aventures et péripéties.

Bien à vous

Votre Stefano

Encore quelques nouvelles de moi...

Bonjour à toutes et à tous !

Cela fait quelques jours que j’ai envie de publier quelques lignes par ici et que – à chaque fois – je n’y arrive pas ; bon, il faut tout de même avouer que le week-end passé a été très riche en émotions et qu’il n’a pas été facile de s’en remettre et il n’a pas été facile de reprendre un train de vie normal.

On peut facilement admettre que l’événement le plus bouleversant de la fin de semaine à peine écoulée a été mon élection au poste de Président de l’association Happy Gays ; en effet, l’assemblée générale semble avoir été plutôt convaincue par mes arguments et par mes capacités, en tout cas elle a été convaincue au point de me donner sa confiance. J’ai donc accédé au rang de Président et je sais d’ores et déjà que cela ne va pas être une partie de plaisir… tout d’abord car il ne sera pas facile de reprendre où Alain s’est arrêté : c’est en grande partie grâce à lui et à son engagement que les HG sont devenus ce qu’ils sont et c’est donc un grand fardeau que de reprendre ce poste. Cependant j’aime les défis et je suis sûr qu’avec une équipe motivée on parviendra à faire des merveilles.

Enfin, je ne vais pas mettre la charrue devant les bœufs : je préfère affronter cette aventure pas à pas et montrer aux gens qu’ils n’ont pas eu tort de me confier ce poste à responsabilités.

Le week-end a aussi été caractérisé par d’autres événements : après l’assemblée générale des HG il y a eu le repas (une magnifique fondue chinoise à volonté), une suite que j’oserais définir comme « traditionnelle » ; après l’effort, le réconfort et il faut avouer que – malgré certains débordements malheureux – le souper a été fort sympathique et j’ai pris du bon temps en discutant avec mon ATF (fraîchement membre de l’assoc’), avec Damien, Jean et Matthias.

L’autre événement important du week-end a sans doute été la représentation de la Bohème au théâtre de Colombier : Christophe et Bibi faisaient partie du chœur (et des figurants) et c’était donc un immense plaisir de les retrouver sur scène pendant les deuxième et troisième tableaux du chef d’œuvre de Giacomo Puccini ; en plus de cela, c’était un plaisir de passer un bout de ma journée en compagnie de la Maadre et il faut avouer qu’on a bien ri en voyant son héritier en train de faire son « bourge » sur scène.

En résumé, la fin de semaine s’est écoulée avec une rapidité incroyable et j’ai l’impression de ne pas avoir eu le temps de faire la moitié des choses que j’avais envie de faire ; d’un côté cela pourrait sembler une mauvaise chose, mais de l’autre côté je suis content de ne pas avoir vu le temps passer car je n’aurais pas eu envie de me morfondre à cause de la Saint-Valentin… car oui, cette journée (qui peut constituer une terrible épreuve pour les pauvres célibataires) est passée à une telle vitesse que je n’ai même pas eu le temps de réfléchir à ma situation sentimentale… d’ailleurs j’avais pensé rédiger un article pour faire le point sur ma vie amoureuse, mais je n’ai simplement pas eu le temps et donc vous n’aurez cette mise au point que lorsque j’aurai bien envie de la faire…

En attendant je vous souhaite une bonne soirée et un bon début de semaine.

Votre Stefano

Alan est (re)parti en Australie

Bonjour à toutes et à tous !

La journée d’aujourd’hui a été marquée par le départ d’Alan en Australie ; c’est en effet aujourd’hui qui démarre la deuxième grande aventure du jeune homme Down Under qui va donc passer les trois prochaines années à Sydney où il va étudier les sciences de la communication. Ce nouveau pèlerinage aux pays des Kangourous suit une permanence de plusieurs mois qui avait eu lieu – sauf erreur – en 2008, un voyage pendant lequel notre cher Alan est tombé sous le charme du pays de Maoris.

Le week-end passé Alan a voulu dire au revoir à tous ses amis et a organisé une journée de départ qui a démarré avec un Laser Game auquel a suivi un apéro très sympathique au ViceVersa, un bar-lounge très hype du centre-ville, un souper au Cercle National et une fin soirée au Para, LA boîte de nuit de notre belle Neuchâtel. Pour ce qui me concerne j’ai sauté la première étape de la journée et j’ai rejoint Alan et ses invités au ViceVersa (oui, je sais, je suis toujours présent lorsqu’il s’agit de boire, mais jamais quand il s’agit de faire de l’activité physique…).

 

Blog 2379

C’est donc avec un immense plaisir que je me suis joint à Alan et sa troupe pour cette soirée fort sympathique (et haute en couleur) qui s’est poursuivie bien après mon départ du Para à une heure du matin. En tout cas Alan va nous manquer par ici : avec qui vais-je aller au prochain concert de Madonna à Dübendorf ? La question se pose d’ores et déjà et je ne sais vraiment pas où donner de la tête ;O). Non, plus sérieusement, au jour d’aujourd’hui il est facile de garder contact avec les gens qui partent au bout du monde grâce à ce « merveilleux » Facebook ou au très « classique » MSN… c’est vrai it ain’t nothing like the real thing, mais il faut faire avec.

En attendant je souhaite à Alan un bon voyage et une bonne permanence en Australie ; fare thee well my dear friend.

Bien à vous

Votre Stefano

Dernier vestige

Bonjour à toutes et à tous !

Cette journée de mercredi a été marquée – entre autre – par la disparition du tout dernier vestige qui témoignait mon passage et ma (longue) permanence à l’Université de Neuchâtel ; c’est officiel : mon accès au réseau informatique et mon adresse e-mail ont été fermés ; je l’ai découvert ce matin lorsque j’ai essayé d’aller relever mes messages et que je n’ai pas pu m’identifier. Je n’ai pas versé de larmes car je m’y attendais et j’étais même plutôt étonné que cela ne se soit pas produit plus tôt, étant donné qu’il y a (presque) deux semaines j’avais reçu un mail qui m’annonçait que mon compte allait être supprimé dans les cinq jours qui suivaient…

Donc voilà, on peut dire qu’il n’existe plus aucun lien physique ou administratif qui me lie à l’Université de Neuchâtel (ainsi soit-il !). Il n’en va pas de même pour les liens affectifs qui restent – eux – toujours très prononcés ; j’ai d’ailleurs été très surpris de découvrir, en discutant avec Auréliane en début d’après-midi, que je ne suis pas le seul et qu’elle aussi ressent des fois ce grand vide…

Mais je ne vais pas me morfondre pendant 2000 ou 3000 mots ; je voulais juste signaler ce petit fait divers qui clôt plus ou moins officiellement cette longue période pendant laquelle j’ai été « dépendant » de l’UNINE. Ma vie d’étudiant est morte, vive la vie ! Requiescat in pace.

Bien à vous

Votre Stefano

Quelques nouvelles de moi...

Bonsoir à toutes et à tous !

Je profite du fait qu’il n’y a pas énormément de nouveautés dans mon actualité (ainsi que du fait que je suis quasiment à jour avec mes articles) pour vous donner quelques nouvelles sur ma petite vie en général… après tout cela fait un petit moment que je ne vous ai pas tenu au courant des mes péripéties.

Pour commencer je vous dirai que je suis – hélas – encore au chômage… Eh oui, malgré le fait que les recherches d’emploi aillent bon train, je n’ai pas encore été capable de convaincre qui que ce soit à me donner une chance concrète de faire mes preuves. Et pourtant j’ai fait pas mal d’efforts, d’un côté pour améliorer mon dossier de candidature et mes lettres de motivation, et – de l’autre côté – en essayant d’élargir mes horizons de recherche… hélas, cela ne semble pas suffire et je me trouve à chaque fois devant la même réponse… enfin, en réalité ce sont deux réponses : soit on ne m’engage pas parce que je n’ai pas assez d’expérience professionnelle, soit – et celle-ci est la meilleure des deux – on estime que je suis surqualifié et donc, malgré l’excellence de mon dossier, ils préfèrent engager quelqu’un d’autre.

Il faut avouer qu’au bout d’un moment cette situation peut devenir assez pénible et difficile à supporter ; je ne suis pas quelqu’un de spécialement négatif vis-à-vis de la vie et de la race humaine, mais il m’est arrivé de commencer à me poser des questions plutôt sérieuses à fur et à mesure que les refus s’empilaient sur mon bureau… je pense qu’il est normal, au bout d’un moment, de se mettre en cause et de se demander qu’est-ce qui fait que – malgré une série de diplômes et de compétences non négligeables – je me retrouve encore et toujours au chômage ?

J’avoue, j’ai eu des moments où je n’étais pas très bien ; je me suis posé beaucoup de questions et je n’ai pas pu m’empêcher de me demander qu’est-ce qui adviendrait de moi si je ne trouve pas de boulot d’ici le 30 septembre… cette idée me fait frissonner et je pense qu’il est normal de garder en tête qu’on ne peut pas bénéficier du chômage ad aeternam. Il faut aussi ajouter que ce qui m’a un peu démoralisé c’est également le fait que j’ai eu des réponses négatives pour des postes qui m’intéressaient vraiment et qui répondaient à toutes mes aspirations professionnelles… je pense – par exemple – au poste d’assistant en histoire moderne à l’uni de Neuch… je trouve que c’est dommage que je n’aie pas eu ce poste car je suis intimement persuadé que j’aurais fourni un très bon travail.

Enfin, c’est vrai, le chômage n’est pas facile tous les jours, mais je ne suis pas le type qui passe ses journées à se morfondre au lit… En fait, j’ai des journées plutôt remplies et qui me permettent de ne pas m’affaisser dans un coin : le matin j’essaie de me lever assez tôt ; je passe la matinée chez moi où je fais des recherches d’emploi, du rangement, du ménage (avec tout le temps que j’ai à ma disposition je n’ai aucune excuse pour ne pas avoir un appartement en parfait état). L’après-midi je me rends à l’uni (eh oui ! Le grand retour à l’uni…) où je travaille sur mon mémoire : le jour de la soutenance on m’a fait quelques remarques constructives que j’ai envie d’intégrer à mon travail… en outre, je n’avais pas eu le temps de le relire et de corriger les éventuelles fautes d’orthographe et de syntaxe… sans parler du fait que depuis ma soutenance j’ai trouvé des informations intéressantes que je souhaite intégrer au texte original.

Donc je m’occupe et je ne vois quasiment pas mes journées passer. Et c’est bien car je n’aime pas subir ma vie : je veux la vivre !

Bien à vous

Votre Stefano