Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le calendrier : 27 novembre - Christophe

Bonsoir à toutes et à tous !

Ce soir, je vais consacrer le quatrième article de la semaine à un ami qui fête aujourd’hui son anniversaire ; en fait, après quelques semaines de répit, j’ai pensé qu’il était grand temps de ressusciter la rubrique du « calendrier de l’amitié » pour rendre hommage à une personne qui occupe une place certainement très spéciale dans mon cœur et dans ma vie.

La rencontre avec Christophe se perd dans la nuit des temps… enfin… pas tout à fait… c’est juste que, contrairement à d’autres rencontres marquantes, je ne saurais pas mentionner la date exacte ; ce que je sais c’est que c’était une nuit (donc au moins cette partie de l’expression « nuit des temps » est correcte), que c’était au mythique Paradox – temple du clergé du Paadre et lieu de rencontres privilégié de la jeunesse lgbt du Pays de Neuchâtel – et que c’était vers le mois de février ou mars de l’année 2005. Plus de trois ans se sont écoulés depuis cette première entrevue avec celui qui deviendra par la suite mon ATF (ou ATTF) et je ne saurais pas vous dire quelle a été la raison de notre rapprochement ; ce que je peux vous dire c’est que depuis cette soirée (qui avait probablement été bien arrosée vu que je ne me souviens pas de tous les détails).

Enfin, quoiqu’il en soit, depuis cette rencontre qui reste très floue dans ma mémoire (même mon ancien journal intime ne semble pas pouvoir m’aider à être plus précis) beaucoup de choses ont changé et Christophe a fini par devenir une des personnes qui comptent le plus dans ma vie et cela en très peu de temps vu que – finalement – les délires « Paadre », « Abbé » et compagnie ont commencé vers la fin de 2005 ou le début de 2006. En peu de temps je me suis attaché à ce jeune homme tout à fait mythique et unique : il s’agit de quelqu’un de très gentil, sympathique, marrant, cultivé avec qui je peux vraiment discuter de tout et n’importe quoi : on peut passer du délire total sur Boubou ou la Paparavane à des sujets beaucoup plus sérieux et importants comme par exemple tous les problèmes qui ont sillonné notre route depuis ce fameux soir au Paradox.

Je sais que je répète, mais je suis heureux d’avoir fait sa connaissance car sa présence et son amitié ont marqué des moments très forts de ces dernières années : comment oublier, par exemple, notre voyage à Amsterdam, pèlerinage mythique pour voir le Confessions Tour de la Reine du Pop qui nous a réservé des surprises exceptionnelles comme la caravane déjà mentionnée plus haut, les canards qui n’aiment pas le gouda et la Oude Kerk. Je ne pourrai jamais oublier note week-end au Tessin pendant lequel on a déliré sur tout et n’importe quoi ; certains de ces moments magnifiques ont été confiés à la postérité grâce aux mythiques caricatures que Christophe à dessinées. Et puis comment taire les « aventures neuchâteloises » ? Toutes nos soirées délirantes au Paradox, les heures passées à Champréveyres à travailler, rire et discuter (parfois même sur le célèbre Balcony de cette chère Dame MC), les fêtes, les soirées. Le souvenir de tous ces moments de bonheur est un trésor que je garde au fond de mon cœur.

Bien évidemment à côté des délires, il y a aussi eu des moments difficiles, des moments où ça n’allait pas fort, des moments qu’on ne remémore pas avec autant de plaisir que les bons souvenirs mais qui font cependant partie de cette amitié qui s’est construite, jour après jour, entre Christophe et moi. Christophe est entré dans ma vie au moment même où je commençais à m’assumer en tant que gay, il a été là lorsque je commençais à faire mes premiers pas dans ma vie sentimentale de jeune gay et il a toujours été une oreille attentive pour écouter mes petits soucis de jeune « amoureux » mais pas seulement : il a été là pour me donner des conseils et pour me dire un mot ou deux de réconfort lorsque j’en avais besoin. De mon côté j’ai aussi essayé d’être là pour lui, de le soutenir, de le réconforter, de lui remonter le moral : je suis toujours là pour les gens que j’aime et je ne vois pas pourquoi j’aurais dû faire une exception avec lui, surtout avec tout ce qu’il m’a donné en amitié et tout. En tout cas, je sais qu’en ce moment ça ne va pas très fort pour lui et je veux qu’il sache (et je pense qu’il le sait ;O)) que je serai toujours là pour lui, quoiqu’il arrive.

Voilà, je pense avoir fait à peu près le tour de la question ; avant de vous laisser, je vous propose donc quelques petits clichés qui retracent ces presque quatre années d’amitié :



Je commencerai par ce cliché qui a été pris en novembre 2005 dans un lounge bar qui se trouvait au-dessus du Café des Moulins… j’ai oublié le nom de ce bar et je ne suis pas sûr qu’il existe encore aujourd’hui… enfin bref, j’ai posté cette photo parce que je la trouve particulièrement jolie.



Et on continue avec ce cliché de Christophe et moi qui a été pris à la Case-à-chocs lors d’une soirée qui avait été organisée pour promouvoir la loi sur le partenariat enregistré. La soirée avait mal tournée vu que les forces de l’ordre avaient dû intervenir avec su spray au poivre pour calmer une bagarre qui avait éclaté peu avant notre arrivée… Lorsque nous sommes arrivés à la Case, nous avons trouvé une soirée gâchée à l’ambiance plombée… mais cela ne nous a pas empêchés de partir dans un petit délire et de prendre quelques photos dont celle-ci qui est la première potable de nous deux.



Ensuite, je tenais à poster ce cliché car il est assez drôle : il a été pris lors de ma soirée de départ en juillet 2005 ; j’avais organisé une soirée car j’allais rentrer au Tessin pour les vacances d’été. Ce que j’aime bien dans cette photo c’est le regard que Christophe lance… on ne sait pas s’il me regarde ou s’il regarde la bouteille d’eau bénite…



Cette quatrième photo a été prise lors de ma soirée d’anniversaire en octobre 2005 et elle est assez mythique ! Surtout grâce à la présence de cet objet mythique (la cravache) qui a été à l’origine d’interminables délires avec Christophe et MC.



On continue avec cette photo de Christophe qui a été prise dans la caravane qui nous servait de chambre à Amsterdam. J’ai estimé qu’il fallait faire au moins un clin d’œil à ces cinq jours mythiques qu’on a passés en terre hollandaise.



Et, pour finir, un délire qui date de fin 2007 : Christophe a voulu se déguiser en Boubou et je trouve que c’était assez réussi !

Joyeux anniversaire mon cher !

Stefano

"Miles-Away-Gate", suite (et fin) de divagation... et vidéo en bonus

Bonjour à toutes et à tous

Alors qu’on croyait (et espérait) que le Miles-Away-Gate était en voie de résolution et qu’on aurait bientôt un clip à regarder en boucle et à critiquer, voilà qu’un nouveau rebondissement complique à nouveau les choses ; tout le monde savait que dernièrement Warner n’a pas fait preuve du « flair » promotionnel qui lui a permis de lancer Madonna et d’autres artistes au cours des années ’80 e ’90, mais on était loin d’imaginer une chose pareille ; Warner pourrait bien entendu soutenir que cette « déchéance » est due à l’émergence des « nouveaux médias » qui ont fait surface durant ces dernières années, mais cela n’excuse pas tout ! Il n’y a aucune excuse acceptable pour justifier la mauvaise promotion dont ont fait l’objet Hard Candy et de ses trois singles (et surtout Miles Away) ! La situation dans laquelle se trouve le marché du disque ne permet plus lancer un nouvel artiste ou un disque sans tenir compte des nouvelles technologies, mais cela ne change pas la donne : un album (ou un artiste) qui n’est pas promu et lancé convenablement ne vendra pas.

Or, Warner ne s’est vraiment pas foulée pour promouvoir le onzième et dernier opus de Madonna ; si 4 Minutes et Give i 2 me ont au moins bénéficié d’un vidéoclip, on ne pourra hélas pas dire de même pour Miles Away ! Car finalement Warner Pays-Bas a annoncé qu’il n’y aurait point de clip pour le dernier single de Hard Candy ! Oui, oui, vous avez bien compris ; c’est Warner Pays-Bas qui en a fait l’annonce et cela sans sourciller : je rappelle juste en passant que – au départ – aucun clip était prévu pour Miles Away ; l’univers des fans de la Reine du Pop avait accueilli cette nouvelle avec tristesse et chagrin mais la plupart du monde avait quand même réussi à faire son deuil et à se faire à l’idée que le troisième single n’aurait pas de vidéo promotionnelle… puis Warner NL a ravivé les espoirs des fans en annonçant qu’il y aurait un vidéoclip et qu’il sortirait le 18 novembre ; ensuite, le lendemain de la date de sortie prévue, Warner a annoncé que le clip était retardé de quelques jours  car il n’étais pas encore prêt… et finalement, il y a quelques jours, le label annonce que finalement il n’y aura aucun clip.

Quel foutage de gueule j’oserais dire ! Je suis très déçu par cette nouvelle et cette façon d’agir… On ignore pourquoi on a finalement décidé de ne pas publier un clip pour Miles Away ; certains fans estiment que Warner et – peut-être – Madonna n’ont plus vraiment envie de promouvoir cet album sorti dans des circonstances assez particulières : selon ces fans, Warner n’aurait pas envie d’investir dans ce disque car c’est le dernier de Madonna et Madonna n’aurait plus envie promouvoir cet opus qu’elle était presque obligée de publier avant de « passer à autre chose » ; en gros, Warner serait déjà en train de prévoir « l’après-Madonna » et Madonna – elle – serait déjà à fond dans sa nouvelle aventure avec Live Nation n’aurait plus aucun intérêt à s’encombrer avec la promotion d’une chanson qui fait désormais partie d’un passé révolu ? Un tels cas de figure est tout à fait envisageable et semble annoncer que d’autres malheurs vont suivre : tout d’abord il faudra faire une croix une bonne fois pour toutes sur la possibilité de voir un quatrième single issu de Hard Candy ; pourquoi Warner sortirait un quatrième single vu qu’elle ne veut même pas promouvoir le troisième (d’ailleurs, il faut préciser que dans certains pays – comme par exemple la France – Miles Away ne sera même pas publié) ? En plus, il faut vraiment commencer à se faire des soucis pour le « Greatest Hits » ! Plus d’un fan voit la bourde venir… Et franchement je commence à faire partie de ces fans. Même si les Warner et Madonna ont intérêt à que la récolte se vende, pourquoi se donneraient-ils la peine de la promouvoir ?

Enfin, je ne voulais pas partir encore une fois dans mes divagations de fan, mais il est très difficile pour moi de m’abstenir lorsqu’il s’agit de ce genre de choses… et pourtant je comptais juste écrire un petit article pour annoncer qu’il n’y aura pas de clip officiel pour Miles Away et que j’avais décidé de remédier à l’énième connerie de Warner et publier une petite performance de la chanson en question tirée d’un des trois mini-concerts (à New York, Paris et Maidstone UK) que Madonna a donné juste après la sortie Hard Candy pour promouvoir l’album. Ça aurait été plus facile de vous proposer les images du concert au Roseland Ballroom de New York vu que l’image et le son ont été édités et améliorés par et pour une télévision japonaise, mais j’ai décidé de poster la performance tirée du concert de Maidstone car l’audio n’a pas été trafiqué et permet donc de voir que Madonna s’en sort très bien, malgré quelques fausses notes, même si elle n’est pas réputée pour ses qualités vocales. En plus j’aime bien la petite dédicace qu’elle a faite au début de la chanson (à tous ceux qui ont peur de tomber amoureux).

Enfin, je vais peut-être vous laisser au clip en espérant que ça vous plaise ;O).





Bien à vous

Stefano.

Divagations de fan sur "Miles Away" et le futur best of de Madonna

Bonjour à toutes et à tous !




Après une brève panne d’inspiration, me voilà de retour pour vous parler de mon artiste préférée et de ses prochaines sorties discographiques (non, je ne vais pas parler de son divorce car ce ne sont pas vraiment mes oignons et, en plus, il suffit de lire un certain type de presse pour satisfaire une telle soif de potin et de détails plus ou moins gores). Comme certains d’entre vous savent peut-être, aujourd’hui sort Miles Away le troisième single extrait du sublime Hard Candy qui risque d’avoir une « carrière » tout à fait honorable dans les classements mondiaux (en Suisse il a la capacité d’entrer dans le Top 20 et peut-être même dans le Top 10, mais en ce moment la concurrence est assez rude…), même si toutes les conditions ne sont pas réunies pour que la chanson devienne LE tube des prochains mois : en fait, les « spécialistes » de Warner Records ont fait une énième bourde qui risque bel et bien de couler le single ou, en tout cas, de ne pas faciliter son ascension dans les classements mondiaux ; ce qui s’est passé en gros c’est qu’ils n’ont pas été capables de synchroniser la sortie du single avec celle du vidéoclip censé le promouvoir : le clip devait être envoyé aux télévisions en début de semaine pour qu’il commence à passer dès lundi, mais il y a eu des problèmes de timing et l’envoi a été retardé de plusieurs jours (peut-être deux semaines), ce qui veut dire que le single – qui sort aujourd’hui en Suisse, lundi en France et mardi aux USA – ne sera pas appuyé d’un videoclip pendant plusieurs jours et cela va être très mauvais pour les ventes et pour l’airplay…

Enfin, je me dis quand-même que nous (les fans) devrions tout de même être contents d’avoir un clip étant donné qu’au début Warner avait annoncé que Miles Away n’en aurait point… nous devrions être contents de ce changement d’avis qui devait – à la base – être très bénéfique pour le succès de la chanson dans le monde ; maintenant je ne sais pas si avec ce retard d’environ deux semaines la chanson pourra vraiment bénéficier du clip. En tout cas, Je pense qu’il aurait été bien de promouvoir Miles Away comme il faut vu qu’il s’agit, si on se fie aux informations filtrées depuis le QG de Warner Pays-Bas, du dernier extrait de Hard Candy et – peut-être – le tout dernier single de Madonna chez Warner ! Le dernier extrait de Hard Candy et ils ne sont même pas capables de tout faire pour qu’il soit promu de la meilleure façon possible… après tout c’est Warner qui a le plus à perdre et ils n’ont pas été capables de mettre toutes les chances de leur côté.

Le dernier extrait de Hard Candy… Cette nouvelle a eu l’effet d’un coup de tonnerre dans le monde parallèle constitué par les fans de Madonna qui préconisait déjà un album avec quatre – voire cinq – singles potentiels et qui se retrouve avec deux tubes et un troisième extrait qui divise les foules ; car en effet, si pour certains Miles Away était le choix naturel pour suivre le parcours promotionnel lancé par 4 Minutes et Give it 2 me, d’autres personnes auraient préféré voir Beat Goes on, Heartbeat ou Devil Wouldn’t Recognize you à sa place. Pour ce qui me concerne, j’ai appris à « accepter » Miles Away comme troisième extrait cependant je m’attendais tout de même à (au moins) un quatrième single… je voyais très bien Heartbeat pour l’Europe et Beat Goes on pour les USA… et puis (car il nous est permis de rêver) j’aurais aussi bien vu Devil Wouldn’t Recognize you en cinquième (et dernier) extrait et (car oui, j’aime bien rêver les choses les plus folles) She’s not me comme single promotionnel du CD/DVD du Sticky and Sweet Tour. Finalement, si on croit à ce que Warner Pays-Bas a déclaré, on s’arrêtera après Miles Away, mais certains fans ne se sont pas résignés à cette idée et espèrent encore qu’on changera d’avis chez Warner et qu’on décide de publier un autre extrait… L’espoir fait vivre non ?

Je me rends compte que ce genre de discussion doit dépasser les non-fans qui se demandent, et ont probablement raison, quelle différence peut bien faire le fait de publier trois singles au lieu que quatre ou bien de publier telle ou telle chanson au lieu que d’autres ou encore de tourner ou ne pas tourner un vidéoclip promotionnel… Eh bien, je vous l’accorde, ce sont des discussions de fan qui enflamment tous les forums de Madonna : chacun a son avis, ses rêves et ses idées et c’est parfois très intéressant de voir comment chacun d’entre nous à des idées différentes pour promouvoir un tel ou tel travail de notre Reine. Et pourtant, dans un monde où les disques se vendent de moins en moins, même les non-fans deviennent des cibles potentielles… il faut lancer un artiste et convaincre les personnes à acheter au moins son album si pas tous les singles (pour ça il y a les fans comme moi qui étais chez city disc ce matin à 9h05 pour acheter ma copie du 2 titres de Miles Away) ; tout peut (et doit) concourir au succès d’un album : depuis sa sortie en avril, Hard Candy s’est écoulé à environ 3.3 millions d’exemplaires (ce qui en fait une des cinq meilleures ventes de l’année 2008) : un single bien choisi et bien promu pourrait facilement faire dépasser à l’album le cap des 3.5 millions en quelques semaines et (il est de plus en plus beau de rêver) le faire monter jusqu’à 4 millions. Avec cette bourde du clip je ne sais pas si Miles Away parviendra à booster les ventes… on ne peut qu’espérer.

Ces dernières années Warner a fait pas mal de bourdes promotionnelles et il faut admettre que – comme une bonne partie des fans – je suis assez content que Madonna change de label et qu’elle se lance dans une nouvelle aventure avec Live/Artist Nation : je ne sais pas encore si cette nouvelle maison de disques sera capable de concocter des bons plans promotionnels pour les futurs albums de la Reine, mais (comme beaucoup de fans soutiennent) ça ne peut pas être pire que chez Warner ! Quoiqu’il en soit, Madonna n’en a pas encore fini avec son ancien Label : elle leur doit encore un best of qui est d’ailleurs déjà agendé pour le premier trimestre de l’année 2009. Ce sera le troisième best of après la Immaculate Collection de 1990 (qui avec ses 23+ millions d’exemplaires écoulés est le best of d’une artiste féminine le plus vendu) et le GHV2 (Greatest Hits Volume 2) de 2001, une compilation dont on ne connaît pas encore la nature et le contenu… et ça fait peur car on craint l’énième (+1) bourde de Warner. Dans un communiqué, le label a annoncé que le best of sera une « célébration de la carrière de Madonna ». Or cela peut vouloir dire plusieurs choses…

Dans le pire des cas on va avoir une compil’ qui contient les tubes de 2002 à 2008 : ce serait la solution la plus catastrophique et la moins satisfaisant pour les fans… et même pour les non-fans ce ne serait pas ce qu’on peut faire de mieux : car oui, Madonna a bel et bien eu des tubes pendant ces dernières six années, mais j’estime qu’il n’y en a pas assez pour en faire un « best of » : de 2002 à 2008 il y a eu 12 singles : Die Another Day, American Life, Hollywood, Nothing Fails, Love Profusion, Hung up, Sorry, Get Together, Jump, 4 minutes, Give it 2 me et Miles Away. A ceux-ci on peut ajouter Me Against the Music, le mythique duo avec Britney Spears, Hey You, le « single » disponible uniquement par téléchargement légal, et Nobody Knows me qui est sorti comme promo en fin de 2003. 15 chansons... cela pourrait sembler assez pour un best of… mais bon, ce ne sont pas tous vraiment des tubes et on est loin du standard « fixé » par la collection immaculée de ’90 (composée de 15 tubes choisis parmi les 30 singles publiés entre 1982 et 1990 et 2 chansons inédites). Donc si Warner choisit ce chemin ça va vraiment être un best of merdique.

Il y aurait ensuite un deuxième cas de figure dans lequel Warner publie un Greatest Hits Volume 3 en l’associant (dans un coffret) aux deux premiers best of. Ce serait une solution de facilité qui ne satisferait pas beaucoup de fans étant donné que la plupart d’entre eux a déjà l’Immaculate Collection et le GHV2. Il faut donc que Warner fasse preuve de créativité et qui mette le paquet pour cette publication : ce best of a été défini comme une célébration donc je vois plutôt quelque chose qui célèbre et qui évoque les 26 ans de carrière que Madonna a passés chez ce label ; or cela voudrait dire que Warner devrait s’efforcer de publier une sorte de « Platinum Collection » de 2 ou 3 CD avec les chansons qui ont marqué cette carrière phénoménale (+ des chansons inédites, ça c’est primordial), un beau coffret qui plaise aux fans parce que c’est quelque chose de nouveau et aux non-fans parce qu’ils y trouvent tous les plus grands tubes de Madonna. Certains fans ont même suggéré un best of composé d’un seul et unique CD avec LES PLUS GRANDS TUBES : quel horreur ! 26 ans de carrière dans un seul et unique CD… j’espère juste que ce ne sera pas comme ça et qu’on aura quelque chose de bien et de beau ;O).

Enfin, je me rends compte encore une fois que tout ceci doit dépasser la plupart d’entre vous… vous êtes sûrement en train de vous demander pourquoi je m’emporte autant sur ce sujet vu qu’en principe j’ai déjà toutes les chansons de Madonna et je n’aurais pas besoin d’acheter un best of. Eh bien, c’est difficile à expliquer (enfin pas plus que ça), mais je suis fan, je collectionne tout ce que Madonna publie au niveau musique (les films et les livres m’intéressent moins) ; en plus, c’est tout à fait normal de souhaiter que son best of devienne une des meilleures ventes de l’année 2009 et pour ce faire il faut qu’il plaise à tout le monde et que même les non-fans y trouvent leur compte sinon – et même si chaque fan en achète dix copies – il ne va jamais faire un carton (un peu comme le GHV2 qui s’est écoulé à « seulement » 5 millions d’exemplaires).

Voilà, je pense que je vais arrêter ici mes délires de fan (avant que quelqu’un songe sérieusement à me faire renfermer).

Bien à vous

Stefano

La panne

Bonjour à toutes et à tous !

J’avais envie de vous donner quelques nouvelles de moi, mais je me rends compte que je ne sais pas vraiment de quoi vous parler… j’ai passé au moins dix minutes à fixer une page blanche, incapable d’écrire une seule ligne ; puis j’ai écrit trois lignes décousues et je les ai aussitôt effacées ; puis j’en ai écrites cinq, mais – encore une fois – elles ne me convenaient pas et je les ai effacées ; ensuite, j’ai encore passé dix bonnes minutes à fixer cette page blanche et à me demander si mon inspiration de blogueur était (hélas) en train de s’épuiser.

Il faut admettre que c’est une question qui me hante et qui me fait peur : est-ce que le fait de ne plus avoir d’inspiration signifie qu’on n’a plus rien à dire et à partager ? Est-ce que tout à coup je perdrai cette capacité d’exprimer par écrit mes sentiments, mes émotions et mes idées ? Est-ce que ce petit blocage de dix minutes est le prélude au vide cosmique ? Franchement, je ne sais pas quoi répondre : d’un côté je sais que j’ai encore des choses à dire et à partager avec ceux qui auront l’amabilité et l’envie de lire mes textes, mais de l’autre je me dis que le jour où je ne serai plus capable de m’exprimer correctement j’arrêterai d’écrire car je n’ai aucune intérêt à écrire juste pour écrire ; en plus, mes textes doivent atteindre un certain standard et je sais que le jour où je n’arriverai plus à atteindre ce standard, j’arrêterai de publier (mais pas forcément d’écrire ?)

L’écriture est quelque chose de magnifique : elle me libère, elle me permet de m’exprimer avec une profondeur et une sincérité que je ne pourrais pas égaler avec la parole et elle m’offre la possibilité (et le privilège) de communiquer avec le monde.

Donc est-ce que je suis vraiment à la fin d’un cycle et que les jours de ce site sont comptés ? Je ne pense pas ; j’aime ce site, ce que j’en ai fait et ce que je peux en faire à l’avenir : pour certaines personnes, un blog c’est comme un jardin secret où semer des souvenirs et des émotions pour s’en défaire et les retrouver par la suite. Pour ce qui me concerne, ce site – même s’il s’appelle les Confessions de Stefano – n’est pas un jardin secret, mais plutôt une fenêtre ouverte sur le vaste monde : ici je ne compte pas révéler les secrets que je ne peux pas révéler dans la vraie vie ; ici je ne compte pas non plus enterrer mes émotions les plus profondes pour éviter d’y faire face. Ce n’est pas ce que je recherchais au départ de cette aventure et cela n’a pas changé ! Sur cette page j’ai envie d’exposer mes délires, mes joies, mes peines, mes erreurs, mes failles, mes amours, mes passions, mes péchés et mes transgressions ! En gros, j’ai envie d’exposer ma vie, et c’est pour cette raison que je ne suis pas prêt à baisser les bras et permettre à une petite panne d’inspiration de saper mon moral ; depuis plus de deux ans j’ai partagé énormément de choses et j’ai envie de continuer à le faire… je ne suis pas prêt à fermer cette fenêtre.

The Show Must (and WILL) go on

Stefano

Madonna - She's not me (à voir absolument !)

Bonsoir à toutes et à tous !

Après avoir publié les photos de ma soirée d’anniversaire au Tessin je comptais créer un album photo avec les clichés que Damien et d’autres photographes en herbe ont pris pendant ma soirée du 25 octobre. Or, comme je les ai déjà mises sur Facebook et que pour ce site je voulais faire quelque chose de « spécial », je me vois « obligé » à essayer de gagner du temps et donc à publier autre chose en attendant de pouvoir publier cette exclusivité.

J’ai donc décidé de partager avec vous une petite vidéo de Madonna que j’ai téléchargée hier et que je trouve extrêmement bien faite ; il s’agit d’une vidéo crée par un fan brésilien qui a essayé de condenser en six minutes et des poussières les images et les moments clé de cette artiste qui en fascine plus qu’un et tout cela sur les notes d’un remix (concocté par un autre fan brésilien) de la chanson « She’s not me » de l’album Hard Candy. Si donc vous avez six petites minutes, je vous conseille de regarder cette petite merveille car elle vaut le détour ; peu de fois j’ai été autant impressionné par une vidéo fan-made.

Bonne vision.


Votre Stefano