Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6 août 2014 : Portugal, jour 2 : suite de la découverte de Porto

Cette deuxième journée au Portugal a commencé avec un petit-déjeuner digne de Pantagruel qui m'a mis en condition d'affronter au mieux la journée qui m'attendait. Après un passage rapide au supermarché du coin pour acheter de la crème solaire (évitons tout risque d'insolation !), j'ai repris l'exploration de Porto ; je voulais d'abord retourner sur le pont Luiz I et essayer de prendre quelques autres photos de la vieille ville sans être gêné par le contre-jour. Sur le chemin pour le pont, je me suis arrêté à Santa Clara, une église très chouette qui ne paie pas de mine depuis l'extérieur mais qui, à l'intérieur, présente une décoration très riche entièrement faite en bois gravé, ciselé et peint. Même à Florence je n'ai pas vu une église aussi chargée (et c’est tout dire)…

 

Après cette halte, j’ai repris ma route pour le pont où j'ai pu prendre les photos que je voulais. Ensuite, j’ai traversé le pont jusqu’à Gaia, je suis descendu vers les quais et j’ai emprunté la passerelle inférieure du pont pour revenir vers Porto et poursuivre ma découverte ; j’ai erré pendant un moment sur les quais et dans les ruelles très étroites et parfois escarpées du vieux centre-ville avant de visiter la Igreja Monumento de São Francisco et son complexe ; et si Santa Clara m’avait frappé pour sa décoration très chargée, ce n’était rien par rapport à ce qui m’attendait à l’intérieur de l’église des Franciscain où la décoration était encore plus riche et - qui plus est - entièrement dorée (mention spéciale à l’Arbre de Jesse). Le billet permet de visiter, en plus de l’église, l’ossuaire des frères franciscains, un petit musée et quelques salles de l’administration de l’ordre. Ce fut une chouette visite qui m’a plongé dans une ambiance particulière.

 

En sortant de l’église, j’ai poursuivi ma promenade en direction de la Torre dos Clérigos ; et pendant que je montais les ruelles de la vieille ville, j’ai reçu un message de Célia, qui venait d’arriver à Porto et qui me proposait de nous retrouver et de poursuivre la découverte de la ville ensemble ; nous nous sommes donc retrouvés devant la tour : c’est toujours agréable d’apercevoir un visage connu dans un endroit qui nous est étranger et de pouvoir partager les premières expériences d’un voyage. Nous sommes donc montés ensemble au sommet de la tour et nous avons pu admirer un paysage à 360° sur la ville et ses environs. A couper le souffle !

 

Après cela et un passage à l’hôtel de Célia pour qu’elle puisse prendre sa chambre, nous sommes retournés vers les quais où nous avons mangé dans un charmant restaurant : le service fut un peu long, surtout l’attente pour les desserts. Dans l’après-midi, nous avons visité la Sé, une belle cathédrale « classique » qui - à ma grande surprise - n’était pas aussi richement décoré que les églises visitées le matin, avant de retourner (une fois de plus) au pont Luiz I, à Gaia et au Monasteiro da Serra do Pilar pour que Celia puisse aussi profiter de ces endroits magiques.

 

Ensuite, nous nous sommes promenés sur les quais de Gaia, vers les célèbres caves de Porto qui bordent le Douro et c’est à ce moment-là que nous nous sommes faits happer par un jeune homme qui nous a vendu un tour en bateau (a-t-il dit romantique ?) à la découverte des sept ponts de Porto sur le Rio Douro, suivi d’une visite de cave et de deux dégustations de Porto. Le tour en bateau fut vraiment chouette et nous a menés presque jusqu’à la mer ; c’était aussi très rafraichissant grâce à l’air frais du fleuve ; quant aux dégustations, j’en ai profité pleinement (Célia un peu moins car elle n’aime pas le Porto) et j’ai même trouvé une bouteille de Porto de 1982 qui se trouve désormais dans ma cave à vin grâce à l’aide indispensable de Célia et Marie.

 

Après la dégustation, nous sommes rentrés chacun à son hôtel pour nous (re)poser un moment, ce permis de passer chez Zara (situé juste en face de mon hôtel) pour acheter un dernier accessoire pour la tenue de mariage. Ensuite, nous nous sommes retrouvés sur les quais pour prendre l’apéritif (des sangrias pas très bonnes), avant de nous attabler quelques terrasses plus loin et déguster une morue au four qui était succulente, même si les portions étaient un peu copieuses et il y avait un peu trop d’ail à notre goût, mais le service était charmant… très charmant…

Porto, 2e jour...