Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

5 juillet 2014 : enterrement de vie de jeune fille d'Ana

Bonsoir à toutes et à tous !

 

Me voici de retour après une bonne dizaine de jours de vacances que j’ai passé en partie au Tessin et en partie dans le nord du Portugal, entre Porto et Aguiar da Beira, pour le mariage d’Ana et Lionel ; par ailleurs, le texte que je souhaite partager avec vous ce soir a un rapport direct avec cet événement majeur de l’été 2014 car je vais vous parler de l’enterrement de vie de jeune fille d’Ana.

 

C’est la date du 5 juillet qui a été retenue par la future mariée et sa sœur Claudia pour organiser cette espèce de rite de passage auquel doit se soumettre toute jeune fille respectable ; le tout s’est déroulé entre Vevey et Montreux, c’est-à-dire la région qui a vu Ana grandir et s’épanouir après son arrivée en Suisse et avant son déménagement à Neuchâtel pour entreprendre ses études. Le programme n’était pas très chargé et a commencé en début d’après-midi devant le marché couvert de Vevey, le lieu de rendez-vous fixé par Claudia ; six personnes ont répondu présent à l’invitation d’Ana : Claudia, Célia, Sandrine, Cléo, Ivana et - bien entendu - votre serviteur (qui a dû faire face à l’étonnement de certaines personnes lorsqu’il leur a annoncé qu’il participait à un enterrement de vie de jeune fille…).

 

Avant de nous rendre au bord du lac Léman pour nous adonner à l’activité principale de l’après-midi, nous avons pris une bonne glace artisanale sur la terrasse d’une gelateria très cotée (le parfum « chocolat noir / orange » était exquis). Ensuite nous nous sommes rendus près de l’Alimentarium où l’on nous attendait pour un cours d’initiation au Stand-up Paddle, une discipline sportive (oui, je vous promets, il y a des championnats !) où il faut essayer de tenir debout sur une planche tout en essayant de pagayer pour se déplacer et tout cela en évitant de tomber à l’eau ; en gros, on pourrait dire que c’est une sorte de croisement entre le surf et le canoé, seulement qu’on ne bouge pas au gré des vagues et du vent et la planche n’est pas aussi stable qu’un canoé.

 

Il faut avouer que j’appréhendais un peu cette activité car je craignais que je me retrouverais à l’eau pendant la plupart du temps ; finalement, je ne suis tombé que deux fois (et la deuxième fois c’est à cause de Sandrine qui a essayé de monter sur ma planche et m’a donc fait perdre l’équilibre) et j’ai assez vite maîtrisé les bases de cette discipline ; je ne suis certainement pas prêt pour les championnats du monde de Stand-up Paddle, mais j’ai le sentiment de m’en être sorti honorablement. D’ailleurs, les autres se sont aussi bien débrouillées et Ana a beaucoup aimé cette activité surprise, animée par Yvan - notre sympathique instructeur - et Christian, son assistant tout autant sympathique. Bref, une expérience à réitérer. A la fin de l’initiation, le combo nous a conviés sur un confortable canapé gonflable pour l’apéritif, un moment agréable rendu encore plus sympathique par le retour du soleil qui s’était un peu caché au cours de l’activité.

 

Après le cours d’initiation, la joyeuse équipe a pris le chemin de Montreux et son célèbre festival de « jazz » pour la suite des événements ; après un voyage peu glamour dans une des navettes du festival et une halte stratégique à la gare de Montreux pour déposer une partie de nos affaires, nous avons rejoint la promenade au bord du lac et nous nous sommes immédiatement mis à la recherche de quelque chose à manger et d’une table pour nous poser ; finalement nous n’avons pas réussi à trouver une table libre, mais nous sommes tout de même parvenus à déguster nos currys thaïlandais au bord de l’eau, avec un verre de bon vin. Après le souper, une partie de l’équipe nous a quitté ; au départ j’aurais aussi dû prendre le dernier train pour Neuchâtel à 23h18, mais Ana, Célia et Claudia ont tout mis en œuvre pour me convaincre de rester et de prendre le train le lendemain matin ; il ne leur a pas fallu beaucoup d’efforts pour me convaincre et c’est ainsi que je me suis retrouvé avec elles sous une tente du Festival off en train de danser sur les rythmes endiablés de la musique latino-américaine en sirotant de cocktails.

 

Vers 2h15 du matin, alors que votre serviteur a failli se cogner la tête contre une table tellement il était fatigué, nous avons repris le train pour rentrer chez nous ; Ana m’a hébergé chez ses parents et je peux vous garantir qu’après les efforts physiques de la journée (et après avoir failli m’assommer), je n’étais pas mécontent de me retrouver dans un lit confortable. Après une bonne nuit de sommeil et une partie de la journée du dimanche passée chez les parents d’Ana, qui ont été tellement gentils et accueillants et qui m’ont invité manger avec eux à midi, j’ai fini par prendre le train pour Neuchâtel aux alentours de 17 heures, en compagnie Ana qui rentrait à la maison après avoir passé une partie du dimanche à régler quelques détails pour le mariage.

 

Bien à vous

 

Votre Stefano

Les beaux « chapals » confectionnés par Célia comme signe distinctif de l’équipe.

Les beaux « chapals » confectionnés par Célia comme signe distinctif de l’équipe.

Cléo, Célia, Ana, Claudia, Sandrine et moi devant le marché couvert de Vevey.

Cléo, Célia, Ana, Claudia, Sandrine et moi devant le marché couvert de Vevey.

Il n’a pas fallu attendre longtemps avant qu’on commence à faire les pitres…

Il n’a pas fallu attendre longtemps avant qu’on commence à faire les pitres…

Avant l’effort, le réconfort : une bonne glace dans une « gelateria » italienne.

Avant l’effort, le réconfort : une bonne glace dans une « gelateria » italienne.

La planche pour le stand-up paddle, notre nouvelle meilleure amie dans l’eau du lac.

La planche pour le stand-up paddle, notre nouvelle meilleure amie dans l’eau du lac.

Célia, Sandrine, Ana et Ivana au taquet.

Célia, Sandrine, Ana et Ivana au taquet.

Célia est (littéralement) prête à se jeter à l’eau…

Célia est (littéralement) prête à se jeter à l’eau…

… aidée par Yvan, notre moniteur de choc.

… aidée par Yvan, notre moniteur de choc.

Claudia et Cléo ont assez vite maîtrisé l’utilisation de la pagaie.

Claudia et Cléo ont assez vite maîtrisé l’utilisation de la pagaie.

Ana est aussi fin prête à se jeter à l’eau.

Ana est aussi fin prête à se jeter à l’eau.

On se donne à fond.

On se donne à fond.

Ici on essaie de nous regrouper décemment pour prendre une photo de groupe…

Ici on essaie de nous regrouper décemment pour prendre une photo de groupe…

Un autre beau cliché pris par Yvan avec mon appareil.

Un autre beau cliché pris par Yvan avec mon appareil.

L’eau est-elle bonne Sandrine ?

L’eau est-elle bonne Sandrine ?

En train de remonter sur ma planche après un accident de parcours appelé Sandrine :).

En train de remonter sur ma planche après un accident de parcours appelé Sandrine :).

Enfin nous avons réussi à prendre cette satanée photo de groupe !

Enfin nous avons réussi à prendre cette satanée photo de groupe !

Derniers coups de pagaie.

Derniers coups de pagaie.

Et après l’effort, le réconfort : un apéro sympathique sur ce canapé gonflable.

Et après l’effort, le réconfort : un apéro sympathique sur ce canapé gonflable.

Ces dames attendent leur taxi pour le rivage.

Ces dames attendent leur taxi pour le rivage.

Ana, Sandrine et Claudia prennent la pose pour votre serviteur.

Ana, Sandrine et Claudia prennent la pose pour votre serviteur.

Vu de derrière, je me trouverais presque sexy et beau gosse…

Vu de derrière, je me trouverais presque sexy et beau gosse…

Cette région est quand-même magnifique !

Cette région est quand-même magnifique !

Photo de groupe : les rescapés du Stand-up Paddle.

Photo de groupe : les rescapés du Stand-up Paddle.

Ana en compagnie d’Yvan et de Christian, son assistant.

Ana en compagnie d’Yvan et de Christian, son assistant.

Coucher de soleil sur le Léman.

Coucher de soleil sur le Léman.

Souper et verre de vin au bord du lac à Montreux.

Souper et verre de vin au bord du lac à Montreux.

Votre serviteur en compagnie d’Ivana et Claudia.

Votre serviteur en compagnie d’Ivana et Claudia.

Célia, Cléo et Ana.

Célia, Cléo et Ana.

La future mariée et Célia motivées à faire la fête jusqu’au bout de la nuit.

La future mariée et Célia motivées à faire la fête jusqu’au bout de la nuit.